Annoncé sur le départ après l’élimination de la Côte d’Ivoire de la course au mondial 2022, le technicien français a été reconduit dans ses fonctions. Le comité de normalisation de la fédération ivoirienne de football lui a assigné de nouveaux objectifs à cet effet.

Finies les tergiversations ! En janvier prochain, Patrice Beaumelle sera bel et bien sur le banc des éléphants de Côte d’Ivoire pour la conquête d’une nouvelle couronne africaine. Après avoir eu des discussions franches avec l’entraîneur français de 43 ans, la présidente du comité de normalisation de la fédération ivoirienne de football a opté pour sa reconduction. «A un mois de la CAN, il serait irresponsable de changer de coach maintenant », a justifié Mariam Gabala.

Présent sur le continent africain depuis 2008, Patrice Beaumelle aura ainsi une nouvelle occasion de prendre part à une phase finale de coupe d’Afrique des nations. S’il est clair qu’il devra tout mettre en œuvre pour aller le plus loin possible avec les éléphants dans cette compétition, l’ancien préparateur physique de Montpellier (2003-2005) doit aussi prendre en compte les nouvelles missions qui lui ont été assignées. «Des mesures correctives vont être mises en œuvre avec pour objectif de préparer la CAN 2023 avec une équipe type qui va évoluer de 2022 à 2023. Nous avons demandé au coach de rajeunir un peu l’équipe », a précisé Mariam Gabala.

Arrivé à la tête de la sélection nationale de Côte d’Ivoire le 4 mars 2020, Patrice Beaumelle a l’avantage d’avoir déjà soulevé deux trophées de coupe d’Afrique des nations. En 2012, il s’est hissé sur la plus haute marche du podium avec la Zambie (il était l’adjoint d’Hervé Renard). En 2015, il a réédité cet exploit avec la Côte d’Ivoire (il était toujours l’adjoint d’Hervé Renard). En 2022, il attend marqué à nouveau l’histoire en terre camerounaise.

Pour cette 33è édition, la Côte d’Ivoire va jouer le premier tour dans le groupe E dans lequel se trouve également le tenant du titre(Algérie). «On se retrouve avec un géant d’Afrique et deux équipes, la Sierra Leone et la Guinée équatoriale qui ont fini second dans leur poule de qualifications. J’ai beaucoup de respect pour ces sélections. C’est une poule relevée… J’ai hâte d’y être. On va se préparer pour vendre très cher notre peau », avait-il indiqué à l’issue du tirage au sort effectué le 17 août dernier au Cameroun.

Fabien Mbarga 

Vues : 7