Le camerounais qui ne compte pas beaucoup de temps de jeu entend bien redoubler d’efforts afin de se faire une place au milieu de la concurrence qui règne dans l’attaque du RC Lens. Voici un extrait de son entretien accordé au Lensois.com

Lensois.com : Ignatius Ganago, la défaite à Brest a-t-elle été particulièrement difficile à digérer ?
C’est vrai que c’était un moment difficile à vivre. Le match a été compliqué pour nous par rapport à d’habitude. On a tous réfléchis par rapport au match. C’était un peu difficile à gérer mais aujourd’hui, nous sommes tournés vers la venue d’Angers, on a vraiment envie de réagir pour oublier ça. On s’est dit les choses car on a envie de gagner des matches, de faire des séries de victoires. On va essayer de commencer par ce match de vendredi contre Angers pour espérer faire une belle série.

A Brest, vous frappez le poteau, comme Seko Fofana que vous servez bien… C’était un match frustrant pour vous ?
Oui. J’aurais aimé avoir un peu de réussite sur ce match parce que si on concrétise nos occasions à ce moment-là, le match n’est plus pareil. Il y a aussi l’occasion de Przemyslaw Frankowski que Christophe Herelle sauve sur sa ligne. J’espère qu’on aura la réussite contre Angers et qu’on va marquer plein de buts.

Comment vivez-vous cette période personnellement alors que vous n’êtes pas encore un titulaire régulier ?
J’ai envie de jouer tous les matches, après le coach fait des choix, qui jusque-là sont les bons puisqu’il y a des résultats. Je continue de travailler et j’attends mon tour. Si j’arrive à enchainer ça me fera du bien et j’espère retrouver le chemin des filets.

Vous avez été perturbé par des blessures depuis votre arrivée et on sait que vous redoublez d’efforts sur la préparation invisible pour vous donner le plus de chances d’en finir avec les pépins. C’est une ligne de conduite dans laquelle vous êtes toujours ?
Oui, je continue de faire très attention à ça. Surtout en ce moment il fait froid, des fois il fait 30 ou 32 degrés en sélection, alors qu’ici il fait 5 ou 6 degrés et c’est plus compliqué ! Il faut vraiment que je me chauffe bien en salle avant l’entraînement, je fais mes étirements et ça m’aide beaucoup. Je vais continuer comme ça. Je commence vraiment à me retrouver, après c’est surtout mieux quand tu enchaines des matches. Aujourd’hui je n’ai pas vraiment enchainé les matches mais je commence à retrouver mes capacités physiques et je me sens beaucoup mieux.

RN

Vues : 4