Présent en conférence de presse au stade de Japoma, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire a saisi la balle au bond pour faire un coup de gueule. Il a notamment déploré le nombre de places que la FIFA octroie au continent de Patrice Motsepe pour la phase finale de la coupe du monde.

En 2022 au Qatar, le continent africain sera représenté par un total de cinq pays seulement sur 32 nations participantes, dont 13 issues de l’Europe. Pour Patrice Beaumelle, il s’agit bien là d’une injustice de la FIFA à l’endroit de l’Afrique. Face aux médias à l’occasion de la conférence de presse d’après match Cameroun-Côte d’Ivoire, le technicien français n’est pas passé par quatre chemins pour déplorer ouvertement cette situation. «Je fais ce coup de gueule, pas parce que la Côte d’Ivoire est éliminée ; j’avais déjà prévu de le faire parce que ce n’est pas une situation normale », a-t-il indiqué d’entrée de jeu.

Encouragé par les applaudissements nourris des journalistes, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire ne s’est pas arrêté là. Il a ainsi développé davantage son argumentaire. «Pour moi, c’est une injustice vis-à-vis de l’Afrique. Ça me tue parce qu’on va laisser des champions à la maison, des joueurs qui font le bonheur de l’UEFA dans les championnats d’Europe. On prive chaque fois trois à quatre grandes nations d’une Coupe du monde et ça, ça me fait mal. Je ne dénigre pas les autres continents, je pense qu’on tue le football africain. Ce n’est pas normal que dans chaque poule du Mondial, qu’on n’ait pas au moins une équipe africaine. Cinq pays seulement pour l’Afrique, c’est honteux », a-t-il lancé en guise d’indignation.

Présent en Afrique depuis 2008, Patrice Beaumelle a déjà eu l’occasion de participer à une phase finale de coupe du monde en 2018 avec le Maroc. Pour lui, les pays africains arrivent à ce niveau après un long processus de qualification qui ne va pas sans conséquences. «C’est un véritable marathon… Pour aller au Mondial, on finit épuiser, rincer parce que ces éliminatoires nous usent. C’est très dur. 5 pays sur 53 nations, ce n’est même pas 9%. Je voulais faire passer ce message », a-t-il ajouté.

Il faut noter, toutefois, que la FIFA a récemment décidé d’augmenter le nombre de pays africains devant prendre part à la phase finale d’une coupe du monde. Cette décision va prendre effet à partir du mondial 2026. Avec le passage du nombre de nations participantes de 32 à 48, l’Afrique aura désormais 9 représentants.

Fabien Mbarga

Vues : 5