Sous pression après le large succès du Cameroun face au Malawi (4-0), la Côte d’Ivoire, sans trembler, a repris la tête du groupe D en dominant le Mozambique. Max-Alain Gradel, Maxwel Cornet et Jean Michael Seri sont les buteurs des Éléphants (3-0) qui comptent à présent un point d’avance sur les Lions indomptables avant la grande explication qui aura lieu entre les deux favoris le 16 novembre à Japoma.

Le choc du groupe D mardi prochain entre le Cameroun et la Côte d’Ivoire aura bien un parfum de finale, car il déterminera qui des deux géants du continent rejoindra le dernier tour de qualification pour le mondial au Qatar. En amont de cette rencontre, les deux nations disputaient leurs matchs comptant pour la 5e journée hier samedi. Si les Lions ont mis la pression en s’imposant largement en début d’après-midi sur les Flammes du Malawi (0-4), les Éléphants ont bien répondu en reprenant la tête du groupe quelques heures plus tard grâce à leur victoire à Cotonou sur le Mozambique.

Il a en effet fallu à peine 10 minutes aux hommes de Patrice Beaumelle pour prendre l’avantage. A l’origine d’une phase offensive, se retrouve à la réception du centre de Maxwel Cornet qu’il conclut du plat du pied. Les Ivoiriens font le break à l’heure de jeu. Cette fois, c’est Gradel côté droit qui centre au second poteau pour un Cornet dont la reprise de volée taclée ne laisse aucune chance au portier mozambicain. En toute fin de partie, Jean Michel Seri donne plus d’ampleur au succès des Éléphants en marquant le 3e but dans les arrêts de jeu.

La Côte d’Ivoire arrive donc à Douala avec un avantage et en tant que leader du groupe D avec 13 points au compteur. Mardi soir à 20 h, le Cameroun (12 points) n’aura d’autre choix que de s’imposer pour reprendre la tête du groupe et rallier les barrages. Quoiqu’il arrive, il y aura un vainqueur et un perdant à l’issue de cette finale entre deux poids lourds du continent africain.

RN

Vues : 7