Les joueuses de la sélection nationale de la balle orange ont remporté leur second match de la compétition ce 21 septembre 2021 à Yaoundé. C’était contre le Cap Vert, battu au finish sur le score de 71-40.

Même si elles ont réussi à s’imposer au bout du compte avec de la manière, les lionnes indomptables n’ont pas eu la tâche facile contre les Cap-Verdiennes. Elles ont d’ailleurs été bien dominées dès l’entame de la rencontre. A la fin du premier quart temps, on a pu constater que le score n’était pas à leur avantage (19-15). Heureusement, elles ont su se ressaisir au second quart temps qu’elles ont largement dominé (15-6). Elles ont donc logiquement pris les devant à la pause (30-25).

A la reprise, les Cap-Verdiennes ont tout mis en œuvre pour refaire leur retard. Mais les lionnes sont restées bien solides et concentrées sur leur objectif de victoire. Au finish, elles ont terminé le troisième quart temps avec une légère avance (16-13). Au quatrième et dernier quart temps, elles ont déroulé. Impuissantes, les Cap-Verdiennes ont tout simplement constaté les dégâts. Les lionnes ont ainsi consolidé leur suprématie en s’imposant 25-2, soit un score final de 71-40.

Une large victoire qui est le fruit de la très bonne stratégie de jeu mise sur pied par l’entraineur national. «On savait en préparant notre match, que le Cap-Vert ne serait pas un match facile. Pour la simple raison que, c’est une équipe qui n’a pas de prototype, qui n’a pas de vrai extérieur. C’est un peu un jeu où ils jouent sur du drive. On avait travaillé là-dessus, en essayant de fermer les espaces. Les obliger à prendre du shoot à trois points. Je savais que sur le long terme, elles ne pourraient pas avoir une réussite à trois points efficiente. C’est un pari qu’on avait. La seule chose que je souhaitais, c’est qu’on arrive à la mi-temps en étant devant », a clairement expliqué Ahmed Mbombo Njoya.

Au delà de cette belle victoire qui leur ouvre les portes des quarts de finale, les lionnes ont encore quelques lacunes à corriger dans leur jeu. «Vous savez qu’on défend déjà bien, mais on attaque à 70 points un peu plus. Il faut maintenir cette défense parce qu’elle est bonne. On doit s’améliorer en attaque. On a bien constaté qu’il y a encore quelques petites hésitations. Il y a une cohérence à travailler vu que c’est un nouveau groupe… On doit continuer de monter en puissance, de bien défendre et d’améliorer nos différentes phases d’attaque », a souligné Yves Tsala, le communicateur du tournoi.

Jeudi prochain, les lionnes vont affronter le vainqueur du match Tunisie-Egypte en quart de finale.

Fabien Mbarga   

Vues : 35