Le cycliste qui prenait part à une randonnée samedi, 14 août 2021 aurait été percuté dans sa course par une voiture sur l’axe Edéa- Kribi.

La Fédération camerounaise de cyclisme (Fecacyclisme), annoncé samedi, 14 août 2021, le décès de Eric Kuissi Ngomeni. Le jeune cycliste aurait rendu l’âme le même jour, après avoir été percuté dans sa course, par une voiture, alors qu’il prenait part à une randonnée sur l’axe Edéa-Kribi. Selon la cellule de communication de la Fecacyclisme, le drame s’est produit au lieu-dit « Bivouba » vers 14h 45. Mais, la dépouille du défunt, qui était par ailleurs, le fils du président de la Ligue régional de la Fecacyclisme pour le Littoral, n’est découverte que vers 16h, apprend-on. « À 16 h, le constat a déjà été effectué par les forces de maintien de l’ordre. Tandis le corps sans vie du coureur international Camerounais Éric Kuissi Ngomeni gisait au sol recouvert d’un linceul. Les secours s’organisent pour ramener le corps à Douala selon des sources », écrit Jean-Baptiste Biaye.

Décédé à la fleur de l’âge, Eric Kuissi Ngomeni, n’arrivera jamais à Kribi. Bien plus, le coureur ne participera plus aux prochains regroupements cyclismes. L’annonce de sa disparition a ému les réseaux sociaux. Des fans de cyclisme, ses anciens coéquipiers sont inconsolables. Tout comme ses parents. D’après des témoignages, son père Jacques Kuissi, prenait également part à ladite randonnée avec une vingtaine de coureurs venus de Douala. La course qui avait bien démarré s’est achevée dans la tristesse. Jacques Kuissi, est retourné à la maison sans son fils. L’année en cours lui apporte visiblement plus de malheur que de bonheur, puisque le décès de Eric Kuissi Ngomeni, survient quelques mois après celui de sœur aînée.

P.B

 

 

Vues : 39