Depuis quelques jours déjà, les différentes participantes se plaisent à recevoir les enseignements des experts de haut niveau réquisitionnés pour la circonstance. Les séances d’apprentissage qui sont organisées à l’INJS et au gymnase de la mutuelle du trésor se déroulent dans la détente et la convivialité.

Pour certaines femmes, la self défense et le secourisme n’ont plus de grands secrets. Grâce à l’association STEFY SPORT, elles connaissent désormais un ensemble de techniques et astuces à utiliser dans la vie quotidienne, non seulement pour se défendre tout en préservant leur intégrité physique, mais aussi pour sauver des vies. «Voici déjà près d’une semaine que nous avons commencé notre formation et je vous assure que c’est une expérience très enrichissante. On nous a appris comment se défendre quand on veut arracher nos sacs ou alors quand on est attaqué par surprise. Aujourd’hui, nous sommes bien prêtes à faire face à ce type de situation dans la rue. En secourisme, on a appris de petits gestes qui peuvent nous permettre de secourir les personnes accidentées… la formation se déroule dans la détente. Il y a même eu une séance de self défense au cours de laquelle, on a appris en dansant. C’est vraiment intéressant et relaxant. Je compte bien approfondir ma formation dans ces domaines », a confié Béatrice Kamguia, l’une des participantes.

Sur le terrain, ces femmes sont encadrées par des experts de haut niveau. En dehors d’Henri Tchala Owona, Hermance Lotsi ne ménage aucun effort pour remplir sa mission. «Jusqu’ici, nous avons déjà appris aux femmes comment elles doivent se déplacer dans la rue. Elles ont également appris les techniques de blocage et les saisies. Elles ont appris comment neutraliser l’adversaire lorsqu’il vous attaque avec un poignard. Pendant l’apprentissage, j’ai constaté qu’elles ont beaucoup de volonté. Elles ont aussi apprécié, au point de chercher à découvrir plusieurs autres techniques », a expliqué l’entraîneur national de karaté senior dames (5è Dan).

De son côté, Olivier Saha Gayeng a su trouver les bons arguments pour assurer l’encadrement de ces femmes en secourisme. Le jeudi 5 août 2021, il a organisé une séance très enrichissante au gymnase de la mutuelle du trésor. «Pour la séance de ce jour, nous avons mis l’accent sur les gestes de premiers secours. Nous avons ainsi choisi quelques pratiques courantes, compte tenu du fait qu’il s’agit d’une imprégnation. Nous avons appris les retournements d’urgence, par exemple. A ce niveau, il faut savoir que, si vous avez à faire à une victime qui est sur le ventre, il va falloir d’abord là retourner pour faire un examen sommaire qui permet de savoir de quoi souffre la victime. Cet examen sommaire est de deux types : un pour une victime consciente et l’autre pour une victime inconsciente », a-t-il noté de manière sommaire.

Pour mémoire, cette formation en self défense et secourisme s’inscrit dans le cadre des activités de la seconde phase du projet « femmes-sport-santé » initié par la CONFEJES.

Fabien Mbarga

Vues : 6