A ce jour, cinq athlètes sur les 12 qualifiés sont déjà sortis de la compétition. Le dernier échec en date, est celui du boxeur Maxime Yepnong Njieyo. Il a été battu ce 29 juillet 2021 par le russe Ivan Veriasov, dans la catégorie des plus de 91 kg.

Les choses se compliquent pour le Cameroun à Tokyo! Après six jours de compétition, le pays des lions indomptables court désespérément après sa première médaille. Pendant que des pays comme la Chine font sensation, son bilan actuel est loin de forcer l’admiration. Sur les 12 athlètes présents au Japon, cinq ont déjà été éliminés. Il s’agit de la pongiste Sarah Nana Hanffou, de la judokate Arrey Sophina Ntui Ayuk et des boxeurs Wilfried Seyi, Albert Ayissi Mengue et Maxime Yepnong Njieyo.

Ce 29 juillet 2021, l’aventure s’est achevée pour Maxime Yepnong. Il était, jusque-là, le dernier espoir des pugilistes camerounais. Malgré les assurances de l’entraîneur Alain Didier Ngatcha, il n’a pas pu faire le poids face au russe Ivan Veriasov. Sur le ring de l’Arena Kokugikan, son challenger de la catégorie des plus de 91kg a su tirer son épingle du jeu, sans coup férir, à l’unanimité des juges (5-0). La discipline qui avait le plus grand nombre d’athlètes n’a donc rien produit au bout du compte. Une situation qui est d’ailleurs loin de surprendre.

A quelques jours du début des jeux, en effet, beaucoup déploraient déjà les mauvaises conditions de préparation des boxeurs camerounais. On se souvient même que l’ancien champion, Martin Ndongo Ebanga avait adressé une correspondance au patron des sports au nom de l’association nationale des anciens boxeurs du Cameroun, dans le but de tirer la sonnette d’alarme. Même Martial Bella Olémé, le champion du monde WBO en 2013, n’avait pas manqué l’occasion de monter au créneau à ce sujet. Aujourd’hui, les faits parlent malheureusement d’eux-mêmes. La meilleure performance reste, toutefois, celle d’Albert Ayissi Mengue qui a donné du sourire à plusieurs camerounais, en remportant son premier combat samedi dernier contre le congolais David Tshama, chez les moins de 69kg.

Malgré ces échecs qui se succèdent, il y a lieu de regarder l’avenir avec optimisme. Sur les 7 athlètes encore en lice, les regards sont particulièrement rivés sur Hortense Vanessa Mballa Atangana. La quadruple championne d’Afrique entre en compétition ce 30 juillet 2021. Elle doit notamment affronter Kayra Sayit, la championne d’Europe en titre dans la catégorie des plus de 78 kg.

Fabien Mbarga  

Vues : 4