Une formation dans ces domaines s’ouvre ce 28 juillet 2021 à Yaoundé. D’une durée de près de deux semaines, celle-ci est spécialement destinée à l’agent féminine.

Pour une nouvelle fois, l’association STEFY SPORT monte au créneau pour faire honneur à la femme. Dans la suite des activités de la seconde phase de son projet intitulé « promotion et effets de la pratique du sport sur la santé chez les femmes sédentaires », celle-ci va permettre à une bonne brochette de femmes d’apprendre à se défendre (sans avoir recours à une grande force physique), tout en se défoulant et en se maintenant en forme. Ce sera dans le cadre d’une importante formation en self défense qui démarre dès ce 28 juillet 2021 à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports(INJS), sous la supervision du Dr EBAL Minye Edmond.

Pendant près de deux semaines, les différentes participantes seront formées sur la connaissance et reconnaissance des situations à risque, la préparation mentale, la préparation physique et la préparation technique. D’une manière plus concrète, elles seront mieux outillées en self contrôle, analyse de situations, comportement à adopter face à un agresseur, recherche de solutions de repli, maîtrise des coups simples et adaptés et utilisation des objets usuels.

En plus de cette formation en self défense, les femmes auront droit à des notions en secourisme. Le but recherché ici, sera de leur permettre d’acquérir un ensemble de techniques vitales en matière de secourisme et de réanimation cardio-respiratoire. A ce niveau, elles auront plus d’informations sur la protection de soi-même, des victimes et des tiers, l’alerte des services de secours, le dégagement en urgence de la victime, et la reconnaissance et appréciation des signes de détresse vitale. Dans le détail, elles vont apprendre le placement en position latérale, la pratique de la méthode de Heimlich, la pratique de la réanimation cardio-pulmonaire, l’action face à un malaise, l’action face à un accident des os et des articulations et les bandages et emballages, entre autres.

Ces deux formations qui vont se dérouler à l’INJS et au gymnase de la Mutuelle du Trésor(MUTRESOR) à Yaoundé, jusqu’au 7 août prochain, vont en principe marquer la fin de la seconde phase du projet « Femmes-sport-santé » initiée par la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de le Francophonie(CONFEJES). Démarrée le 12 février dernier à yaoundé, cette phase est consacrée à la sensibilisation de 1000 femmes à la pratique sportive régulière. Pour atteindre cet objectif, des causeries éducatives, une randonnée de montage et une séance de gymnastique aérobie ont déjà été organisées.

Fabien Mbarga

Vues : 8