Les deux clubs ont rivalisé d’adresse ce 24 juillet 2021 à Yaoundé, à l’occasion de la finale de la coupe du Cameroun.

Cette fois a été la bonne ! Après avoir essuyé deux defaites en finale de coupe du Cameroun face à Addax, Espoir Rugby Club a su trouver des arguments solides pour venir à bout de sa bête noire. Dans cette finale riche en rebondissements, la formation de Yaoundé a remporté son trophée au terme des tirs au but (3-2).

Devant un public des grands jours, Espoir a réussi à construire sa victoire en mettant sur pied un dispositif défensif qui n’a pas laissé une grande marge de manœuvre à Addax. Celui-ci lui a d’ailleurs permis de boucler la première manche avec une courte avance (06-03). A la reprise, les joueurs d’Addax ont mis sur pied un système de jeu qui leur a permis, non seulement, de remettre les pendules à l’heure, mais aussi, de prendre l’avantage à quelques minutes de la fin du temps règlementaire. Mais, tout a basculé à 30 secondes du coup de sifflet final.

Grâce à un coup de génie (une pénalité réussie), Maurice Ndje a redonné le sourire à ses coéquipiers (15-15). Il a donc fallu attendre la fatidique épreuve des tirs au but pour départager les deux équipes. «Vous savez que, dans le rugby moderne, les matches se gagnent beaucoup plus au niveau des coups de pieds. Depuis quelques mois déjà je me suis mis au travail pour être performant à ce niveau et grâce au soutien de mes coéquipiers, nous avons pu obtenir cette belle victoire. Nous sommes vraiment très satisfait pour cela », a souligné l’ailier qui a par ailleurs été sacré meilleur joueur de la compétition.

La victoire d’Espoir est venue gâcher les plans d’Addax Petroleum qui nourrissait l’ambition de réaliser le doublé coupe- championnat cette saison. Bien que déçu par l’arbitrage de cette finale, Samey Moustiko (entraîneur) a tenu à saluer cette victoire d’Espoir Rugby Club. «Je dois avouer que cette victoire de notre adversaire est vraiment méritée. C’est une équipe qui nous a vraiment tenu tête. Quelque soit ce qu’on va dire de l’arbitrage, elle s’est vraiment bien comportée sur le terrain. Néanmoins, mes joueurs n’ont pas démérité. C’était une finale, il y a beaucoup d’autres éléments comme l’émotion et la pression qui entrent en jeu. Je pense que la différence a été à ce niveau », a-t-il confié.

Cette finale de la coupe du Cameroun chez les seniors messieurs a permis de clôturer en beauté une journée riche en spectacle. De quoi faire le bonheur du président de la fédération, Marc Essono qui est plus que jamais engagé aujourd’hui dans un vaste chantier de renaissance du rugby camerounais.

Fabien Mbarga

Vues : 9