Au moment où les athlètes camerounais qualifiés pour ce grand rendez-vous mondial poursuivent leur acclimatation à Hita au Japon, la judokate a choisi de retourner en France pour peaufiner sa préparation avec Rodrigue Chenet, son entraîneur personnel.

Le sujet fait déjà des gorges chaudes ! Depuis plusieurs heures déjà, Vanessa Mballa Atangana est introuvable à Hita au Japon. Arrivée dans la commune nipponne le 4 juillet dernier avec l’ensemble de la délégation sportive du Cameroun, la quadruple championne d’Afrique n’a visiblement pas jugé utile de prendre part au stage d’acclimatation de deux semaines qui est sensé permettre à tous les athlètes camerounais de s’adapter aux conditions environnementales locales, avant d’entrer en compétition, chacun dans sa discipline.

Dans une interview diffusée sur plusieurs médias camerounais, Donna Ngo Batang, confirme l’absence de la judokate des plus de 78kg dans la team Cameroon. Tout en précisant qu’elle s’entraîne uniquement avec Arrey Sophina Ntui, l’entraîneuse nationale en charge des dames fait savoir que Mballa Atangana a décidé de retourner en France pour aborder la dernière phase de sa préparation à Château Gontier avec Rodrigue Chenet, son entraîneur personnel depuis près de huit ans aujourd’hui. Une situation qui peut être perçue de manière logique comme un mépris de plus à l’endroit du Cameroun en général et de la fédération camerounaise de Judo en particulier.

On se souvient toutefois, qu’il y a quelques jours de cela, le comité national olympique et sportif du Cameroun(CNOSC) n’a finalement pas accrédité le technicien français pour ces jeux olympiques de Tokyo, comme l’espérait pourtant sa protégée. Une situation qui a tôt fait de plonger l’athlète dans un grand inconfort psychologique. «Psychologiquement, cela été très dure pour elle, et même pour moi car, après une olympiade, cinq ans de travail dur et acharné, apprendre que je ne puis pas l’accompagner a été un choc, un bouleversement pour l’athlète », a récemment confié le français dans un entretien exclusif accordé à nos confrères du site Az-sports.info.

Considérée par plus d’un, aujourd’hui, comme un véritable espoir de médaille pour le Cameroun à Tokyo, Vanessa Mballa Atangana qui sera à sa deuxième participation après Rio en 2016, va se lancer dans la conquête du précieux métal dans la catégorie des + 78 kg le 31 juillet prochain. Va-t-elle réussir à tirer son épingle du jeu sous le coaching de Donna Ngo Batang ? Pour son entraîneur personnel, il s’agit bien là d’une question très difficile à répondre. Encore qu’avec son absence au Japon, sa protégée sera sevrée d’un important encadrement mental et psychologique. «Etant donné que je ne serais pas là, je crois que cela va être très difficile de faire ce travail à distance ; surtout que la personne qui l’accompagnera ne connaît pas du tout Vanessa. Ce qui risque d’être préjudiciable », a-t-il confié sans ambages.

Fabien Mbarga

Vues : 6