Une nouvelle évaluation des infrastructures sportives et hôtelières de la capitale régionale du Nord, faite par le président du COCAN, a permis de rassurer tout le monde à ce sujet.

La tension est visiblement retombée à Garoua. Contrairement à la folle rumeur qui a tôt fait de se répandre au sujet d’un éventuel retrait par la CAF, de cette ville dans la liste des sites devant abriter l’une des poules de la compétition, Garoua dispose bel et bien d’infrastructures capables de répondre aux attentes de l’instance faitière du football continental. Une nouvelle visite d’évaluation de deux jours de Narcisse Mouelle Kombi a permis de le comprendre aisément.

Après la descente sur le terrain effectuée au mois de mai dernier, le président du comité local d’organisation de la CAN 2021 est revenu à Garoua les 25 et 26 juin derniers, dans l’optique de s’assurer que les travaux d’ajustement de certains chantiers (construction et réhabilitation des infrastructures sportives et hôtelières) avancent selon les recommandations de la CAF et qu’ils seront livrés dans les délais. Il a par ailleurs tenu à vérifier que toutes les recommandations d’amélioration d’infrastructures prescrites dans le site du Nord ont été respectées par les entreprises en charge des différents travaux sur le terrain.

En ce qui concerne les infrastructures sportives, les observations faites sont rassurantes. Le stade omnisports et son annexe et le stade d’entraînement du CENAJES ont ainsi été passés au scanner.   Visiblement, il y a eu de grandes améliorations par rapport à ce qui a été constaté lors des dernières visites. Il reste juste quelques travaux supplémentaires et tout sera fin prêt. Pour ce qui est des structures d’hébergement, l’on a noté des avancées notoires et louables, malgré un ralentissement des travaux observé autrefois. L’entreprise PRIME PROTOMAC a ainsi remis les pendules à l’heure en mettant à disposition 68 chambres à l’hôtel Bénoué. Pour le reste, quelques calculs faits, démontrent que la région du Nord n’aura pas de problèmes de structures d’hébergement. Que ce soit au complexe de Coton Sport, à l’hôtel Plazza, Shalom, Ribadou(70 chambres), Relais Saint-Hubert, NewTon(82 chambres), Tour d’argent(42 chambres) et Dream Land(80 chambres), entre autres, il y a de quoi se réjouir.

La nouvelle visite d’évaluation du site de Garoua a également été l’occasion de toucher du doigt l’état des lieux dans les infrastructures hospitalières telles que le centre hospitalier régional et l’hôpital régional de Garoua. Bien plus, le président du COCAN a saisi la balle au bond pour remobiliser les responsables des différentes entreprises et leur rappeler, qu’il est plus qu’important de tenir le pari de l’organisation de cet événement de grande envergure qui est un projet  porté par le président de la République Paul Biya.

Fabien Mbarga

Vues : 11