A travers les performances de sa sélection nationale senior, le pays hôte a terminé la phase de groupes avec un total de trois victoires en autant de sorties. La dernière victoire en date a été enregistrée le samedi 12 juin 2021 contre la redoutable équipe de la République Démocratique du Congo (26-21).

Après avoir obtenu leur qualification pour les quarts de finale en venant à bout du Nigéria (31-19), les lionnes indomptables ont terminé les matches de groupes en beauté par une troisième victoire. Cette fois, elles se sont débarrassées de la RD Congo restée invaincue jusque-là. Elles ont ainsi terminé en tête du classement dans le groupe B, avec un total de 6 points et 97 buts marqués. Cette première place leur a d’ailleurs permis d’éviter de tomber sur l’Angola à l’étape des quarts de finale.

Pour leur troisième et dernier match de groupe, les lionnes n’ont pas eu la tâche facile. Elles sont en effet tombées sur une solide équipe congolaise qui a fait douter les supporters camerounais à plusieurs reprises.  Beaucoup se souviennent d’ailleurs que Jacqueline Mossy Solet et ses coéquipières se sont retrouvées dans une situation très inconfortable à la première manche. Alors qu’elles menaient les congolaises avec un écart de cinq buts, elles n’ont pas su consolider leurs acquis. Pendant une bonne période, elles se sont montrées impuissantes face à leurs adversaires. Au finish, la RD Congo a rétabli l’équilibre et les deux équipes sont allées à la pause sur un score de parité (10-10).

Même à l’entame de la seconde manche, les lionnes ont été dominées avant de reprendre le dessus. Poussées à la victoire par un public acquis à leur cause, elles se sont imposées au bout du compte (26-21). «Ce match contre la RDC est un match référence pour nous. Après les deux premières journées, l’équipe n’était pas encore montée en puissance. Mais avec ce match, on est monté un peu plus en puissance et on a élevé notre niveau de jeu. Sur le plan athlétique, les filles nous ont rassurés. Sur le plan de l’efficacité dans les domaines où nous étions défaillants, les filles nous ont également rassurés. Je veux parler par exemple de l’efficacité au tir, la capacité à rester concentrer un peu plus longtemps que d’habitude, la maîtrise des espaces. Nous nous sommes donc sentis beaucoup plus en sécurité, beaucoup plus sereins dans cette rencontre », a clairement indiqué l’entraîneur principal Serge Christian Guebogo.

Pour la suite de cette 24è coupe d’Afrique des nations, les lionnes vont affronter une nouvelle fois le Nigeria qui a terminé parmi les meilleurs troisièmes du premier tour, grâce à une victoire sur le Kenya (26-21).

Fabien Mbarga 

Vues : 1