Après une entrée en fanfare contre le Kenya (40-16), le pays organisateur entend consolider ses acquis contre le Nigeria. Les deux adversaires ont rendez-vous ce jeudi soir au palais polyvalent des sports de Yaoundé.

Démarrée le 8 juin dernier dans la capitale politique du Cameroun, la 24è édition de la coupe d’Afrique des nations de Handball dames se poursuit dans le calme et la sérénité. Ce jeudi 10 juin 2021, la compétition est marquée par le début des matches de la seconde journée. Dans le groupe B, tous les regards seront rivés sur les lionnes indomptables qui disputent leur second match à 18 heures. Et, pour cette deuxième sortie, elles doivent croiser le fer avec le Nigeria.

Il s’agit d’un adversaire non négligeable qui compte déjà à son actif, un titre de champion d’Afrique remporté en 1991 en Egypte face à l’ogre angolais. Et bien qu’ayant connu une entame de compétition difficile avec une déculottée infligée par la République démocratique du Congo (35-16), le Nigéria reste un adversaire qui a du répondant. Face à ce dernier, les lionnes ont tout intérêt à rester très vigilantes. Cela ne fait l’ombre d’aucun doute aux yeux de la capitaine Vanessa Albane Djiepmou. «C’est un match que nous allons appréhender avec beaucoup plus de prudence. Nous avons eu l’occasion de les voir jouer. Ça pourra aussi orienter notre façon d’aborder ce match », a-t-elle confié aux médias lors de la conférence de presse d’après match contre le Kenya.

Très ambitieuses dans cette compétition, les lionnes indomptables ont surtout envie de frapper un grand coup ce soir. Pour elles, il est question d’obtenir la victoire pour décrocher par la même occasion une qualification directe en quart de finale. Contrairement à leur premier match, elles ont surtout besoin d’être tactiquement discipliné. « Après le premier match, le stress et la pression sont passés. Maintenant, nous comptons produire un jeu plus alléchant en commettant moins d’erreurs, moins de précipitations et moins d’approximations. Dans les séances qui ont suivies, nous avons essayé de corriger tous les manquements du premier match. Nous allons donc garder la même détermination », a indiqué Serge Christian Guebogo, l’entraîneur principal de la sélection nationale dame.

Au delà de l’ambition et de la détermination, il convient toutefois de respecter l’adversaire. « Le match de ce soir ne sera pas une balade de santé comme on pourrait le croire. En face, il y aura une équipe qui va venir jouer avec beaucoup plus d’assurance. Je pense vraiment que ce sera un beau match », a-t-il ajouté.

Avant ce choc entre le Cameroun et le Nigeria, la RD Congo va en découdre avec le Kenya à partir de 16 heures.

Fabien Mbarga

Vues : 1