Les Wizzards s’imposent pour la première fois dans cette série face à une équipe des Sixers amputée de son meilleur joueur. Philadelphie est en panique quant à l’état du Joël Embiid.

L’inquiétude plane sur Philadelphie où tout le monde connaît bien la fragilité de Joël Embiid et il est normal qu’après sa sortie d’hier, des interrogations fusent sur son état. Les Sixers privés de leur pivot se sont finalement inclinés hier soir alors que depuis le début de la série, le pivot camerounais en fait voir de toutes les couleurs aux intérieurs des Wizzards. Joël Embiid a quitté la partie dès le premier quart temps à cause d’une douleur au genou suite à une mauvaise réception. Philadelphie n’ayant pas encore communiqué sur son état, l’on se demande s’il s’agit d’une blessure ou d’une simple précaution visant à préserver la star. Le pivot camerounais va passer une IRM qui déterminera l’éventuelle durée de son indisponibilité, et surtout s’il pourra prendre part au match 5 mercredi prochain.

Dans cette rencontre, les Sixers qui ont mené lors du premier quart-temps (31-28) n’ont pas pu maintenir le rythme par la suite après la sortie de leur pivot pour finalement rejoindre les vestiaires au terme de la première mi-temps sur le score de 61-60 soit une légère avance pour Washington. Cette absence de Joël Embiid profitera à coup sûr à Rui Hachirmoura qui ne manquera pas l’occasion de se démarquer avec 28 points à 8/12 au shoot, 13 rebonds, 1 ballon intercepté et 1 contre. Bradley Beal (27 points) et Russel Westbrook, auteur de 19 points, 21 rebonds, 14 passes ne seront pas des moindres.

Cette victoire des Wizzards (122-114) leur permet de remonter à 3-1 dans la série. La suite dépendra du retour ou non de leur « bête noire » dans les rangs des Sixers, vu que Washington ne dispose d’aucun joueur capable de contrer Embiid.

RN

Vues : 2