Après s’être brillamment imposée lors de son troisième match de groupe, l’équipe des FAP Camerounaise s’incline en quarts de finale face au Zamalek d’Égypte.

La marche était trop haute pour cette équipe des Forces Armées et de Police Camerounaise qui avait précédemment suscité beaucoup d’espoir grâce à leur large victoire sur l’AS Police de Bamako ne s’est malheureusement pas montré à la hauteur des attentes hier à Kigali Arena. Face au Zamalek d’Égypte, la rencontre a tourné au fil du match à une démonstration de force des Égyptiens qui ont littéralement écrasé les FAP sur la seconde période pour finalement terminer sur le score de 85-53.

Sous l’impulsion de son meneur Amadou Harouna, auteur de 21 points et 7 rebonds, l’équipe des forces armées et de police était entrée sur le parquet avec de belles intentions. Dominateurs lors du premier quart, ils ont achevé cette première partie avec un écart de quatre points (16-12), réussissant à tenir l’équipe adverse en dessous de leur production offensive standard. Seulement, la notion de jeu collectif qui s’est mise en place dans l’équipe adverse par la suite viendra rapidement changer le cours de la rencontre. Mais grâce à leur rigueur et à leur discipline tactique, le Zamalek sort progressivement la tête de l’eau, avant de prendre le dessus sur FAP avant la pause grâce à un run de 18-12 (30-28).

En seconde période, l’équipe des Forces Armées et Police ne se retrouve plus dans la partie, elle enchaîne les mauvais choix en attaque avec notamment 16 ballons perdus et une maladresse au tir (28 % de réussite aux tirs, 65 % aux lancers francs). Les Égyptiens parviendront par conséquent à s’imposer aux deux extrémités du terrain et creuser l’écart au terme du troisième quart temps en portant le score à 25-14. Le coup de massue sera asséné dans les dernières minutes de jeu avec un run de 27-11. Fin de course donc pour les FAP qui seront tout de même parvenus à faire bonne figure dans cette première édition de la Basketball Africa League.

RN

Vues : 5