La National basketball association (NBA) a lancé ce lundi 24 mai, la « NBA Africa ». Cette nouvelle entité juridique gèrera toutes les activités de la Ligue nord-américaine de basket en Afrique.

La NBA dispose désormais d’une filiale uniquement destinée au basketball africain. La « NBA Africa », puis qu’il s’agit d’elle, « supervisera toutes les activités de la ligue sur le continent, y compris la Basketball Africa League (BAL) ». Ses principaux objectifs sont le développement de la BAL et le lancement d’autres académies NBA en Afrique. « La NBA a disputé trois expositions estivales en Afrique ces dernières années, et il y a des espoirs pour plus », estime la plus grande ligue de basketball au monde.

Doté d’un capital de près d’un milliard de dollars, cette nouvelle entité est créée en partenariat avec cinq anciens joueurs de la NBA, que sont Junior Bridgeman, Grant Hill, Joakim Noah, Dikembe Mutombo (originaire du Congo) et Luol Deng (originaire du Soudan du Sud). Le commissaire de la NBA, Adam Silver, et son adjoint, Mark Tatum, feront partie de son conseil d’administration. « La croissance et le développement sont quelque chose dont nous sommes tous extrêmement fiers. Nous croyons que le basket peut devenir un sport encore plus majeur en Afrique dans la décennie à venir », affirme Adam Silver.

« Il n’y a rien de plus important pour moi que d’aider les jeunes. La NBA m’a permis de disposer d’une plateforme pour avoir un impact sur la vie des autres. L’Afrique est le continent à la population la plus jeune au monde. Une jeunesse qui a juste besoin d’avoir sa chance et le soutien nécessaires pour accomplir de grandes choses. Cette initiative est une nouvelle étape pour l’y aider », pense Dikembe Mutombo.

La création de la « NBA Africa » confirme l’intérêt de plus en plus grandissant que la NBA accorde au basketball africain. D’ailleurs, elle intervient alors que la première édition de la BAL, parrainée par la NBA, se dispute actuellement à Kigali, au Rwanda (du 16 au 30 mai).

GLP

Vues : 0