L’entraîneur de l’équipe nationale de cyclisme du Cameroun, a rendu l’âme lundi, 10 mai 2021, dans un accident de la circulation sur l’axe Yaoundé- Douala.

Le cyclisme camerounais porte le deuil. Dieudonné Ntep, est mort. L’entraîneur de l’équipe nationale de cyclisme a rendu l’âme lundi, 10 mai 2021, dans un accident de la circulation sur l’axe Yaoundé- Douala. L’information a été confirmée par la cellule de communication de la Fédération camerounaise de cyclisme (Fecacyclisme). « Le sélection national des Lions Indomptables du vélo, Dieudonné Ntep est décédé cet après-midi de suite d’un accident de la circulation », lit-on dans le communiqué rendu public hier soir. D’après des sources, le technicien et quatre autres membres de la Fecacyclisme venaient dans la capitale économique pour se rendre à Cotonou, au Bénin, passant par l’aéroport international de Douala. Mais, Dieudonné Ntep, n’y arrivera plus jamais dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Les sources révèlent que les quatre autres occupants du véhicule de fédération qui les transportait sont sous soins intensifs. Depuis l’annonce de son décès, les images du technicien sont accompagnées de messages de compassion. La Fecacyclisme a tenu une réunion de crise ce jour à son siège sis à Yaoundé. Pour l’heure, rien ne filtre sur les résolutions de cette assise. Agé de 61 ans, Dieudonné Ntep, était l’une des légendes du cyclisme camerounais. Ancien cyclisme, il avait participé aux Jeux olympiques d’été 1984 à Los Angeles. Discret, sa disparition est grande perte pour la discipline sportive. Reste qu’un Lion ne meurt jamais, mais il dort.

P.B  

Vues : 6