L’attaquant camerounais a encore trouvé le chemin des buts au cours de cette 35e journée qui opposait son club au Paris Saint Germain.

C’est un PSG amoindri et certainement focalisé sur son match retour de demi-finale de Ligue des Champions qui recevait ce samedi le RC Lens, avec le Camerounais Ignatius Ganago titulaire à la pointe de l’attaque pour la seconde fois d’affilée. Si les Parisiens ont souffert à l’image de Neymar très nerveux tout au long du match et en l’absence de Mbappe, ce sont bien les champions de France en titre qui se sont imposés à la fin. Les hommes de Mauricio Pochettino ont profité d’un moment de flottement dans la défense lensoise. À la 33e minute, la mauvaise passe de Medina est interceptée par Neymar qui gagne son duel face à Fariñez et ouvre le score. Les Parisiens vont à la pause avec cet avantage, mais feront le break dès le retour des vestiaires, grâce au coup de patte de son génie brésilien dont le corner à la 59e minute trouve dans la surface de réparation la tête de son compatriote Marquinhos qui inscrit son second but de la semaine.

Le match est loin d’être plié car les Lensois font preuve d’abnégation, à l’image de l’attaquant camerounais qui justifie une fois de plus que le PSG fait partie de ses victimes favorites en Ligue 1. Deux minutes après le but parisien, les Lensois déboulent côté droit et le centre de Clauss trouve dans la surface parisienne Kalimuendo, dont la reprise de volée acrobatique est manquée. Opportuniste, Ignatius Ganago qui avait suivi reprend le ballon et conclut de près, au premier poteau. Longtemps tenu loin des terrains en raison de blessures après un début de saison en fanfare, Ganago confirme son retour en forme avec ce 7e but de la saison, en 21 matchs de Ligue 1. Malheureusement, ce but ne suffira pas aux Lensois qui s’inclinent finalement 2-1. Lens avec 56 points n’est pas encore assuré de jouer l’Europe la saison prochaine, mais ils gardent leur 5e place, juste devant l’Olympique de Marseille.