A l’issue du tirage au sort des quarts de finale de la Coupe de la Confédération, effectué ce vendredi 30 avril, par la Confédération africaine de football (Caf), Coton Sport a hérité d’ASC Jaraaf. Pour le coach du club camerounais, son équipe est prête à affronter n’importe quel adversaire.

« A ce stade de la compétition, nous n’avons pas de choix. Tout adversaire est un adversaire, parce que pour arriver en demi-finale ou en finale, il faut traverser des étapes. Que ce soit Jaraaf ou une autre équipe, ce qui est sûr, si nous avons l’ambition d’aller plus loin dans cette compétition, il faut qu’on mouille le maillot. » C’est clair ! Aboubakar Souleymanou ne cache pas son objectif de décrocher cette saison, le premier titre continental de l’histoire de Coton Sport.

Pour le coach du vice-champion du Cameroun, Jaraaf est à prendre au sérieux, même le club sénégalais accède à ce stade de la compétition pour la première fois de son histoire. « Nous allons nous exprimer valablement, et le meilleur passera. Avec l’ambition de Coton cette année, avec les jeunes que nous avons, nous allons nous préparer en conséquence. Nous savons que ce ne sera pas facile : Jaraaf est une très grande équipe, même si elle accède peut-être pour la première fois à cette étape de la compétition. »

Mais pour arriver en demi-finales, la formation basée à Garoua doit rebondir, après une fin catastrophique en phase de groupes (2 défaites consécutives).  « Nous allons profiter du championnat (nous avons environ 5 matchs en retard). Nous allons déjà jouer 2 matchs ce week-end et mercredi. Avant d’aborder les quarts de finale, nous aurons un autre match. Je pense que tout cela va nous permettre de corriger nos erreurs ; peut-être pas tout, mais un maximum. Avec cela, nous serons fin prêts pour aborder cette rencontre. »

A titre de rappel, Coton a fini 2e de la poule B avec 9 points (3 victoires et 3 défaites), derrière la JS Kabylie (12 points pour 3 victoires et 3 nuls). En revanche, Jaraaf a dominé le groupe C (11 points pour 3 victoires, 2 nuls et 1 défaite), devant deux clubs tunisiens expérimentés. Il s’agit de l’Etoile du Sahel (2 fois titré en Coupe de la Confédération, et une fois finaliste) et du CS Sfaxien (couronnés à 3 reprises, finaliste 1 fois, et une 2e place en Ligue des Champions).

GLP