En cas de victoire ce jeudi 29 avril, en match en retard de la 33e journée du championnat espagnol, Barcelone aurait repris la tête du classement. Malheureusement, le club blaugrana s’est incliné contre Grenade (1-2).

Le Barça vient peut-être de dire adieu à la Liga. En effet, l’équipe catalane a manqué l’occasion de rester à la 1ère place du championnat, à moins 5 journées de la fin. Et pourtant, elle entre très bien dans le match, ouvrant le score dès la 23e minute, grâce à ses deux hommes en forme. A l’entrée des 16 mètres, Lionel Messi s’appuie sur Antoine Griezmann, qui lui remet dans la surface. Malgré un angle de tir réduit, le sextuple ballon d’or trouve l’intérieur du petit filet opposé (1-0).

A la 36e, l’attaquant argentin a la balle du break, mais il manque le cadre. A l’entame de la deuxième mi-temps (47e), Griezmann fait pareil. A la 53e, Sergi Roberto reprend bien un centre sur mesure de Frenkie de Jong, mais voit sa frappe passée juste au-dessus de la cage d’Aarón Escandell. Après ces multiples manqués, les Barcelonais se font sans surprise corriger. Bien lancé par Luis Suárez, dans le dos de la défense, Darwin Machís bat Marc-André ter Stegen à la 63e (1-1).

La confiance retrouvée, Yan Eteki (remplacé à la 61e par Maxime Gonalons) et les siens inversent la vapeur à la 79e. Oublié au point de pénalty, à la surprise générale, Jorge Molina place une tête croisée imparable pour le gardien barcelonais, sur un centre d’Adrián Marín (2-1). Les hommes de Ronald Koeman n’ont que leurs yeux pour pleurer, car ils ne reviennent jamais dans la partie.

« Quand on affronte des adversaires aussi forts, on ne peut que féliciter ces joueurs. Ils nous ont fait vivre une journée épique », se réjouit Diego Martinez, l’entraîneur de Grenade. Au classement, son équipe reste 8e, avec désormais 45 points. Le Barça chute quant à lui de la 1ère à la 3e place, avec toujours 71 unités. Il est désormais à égalité avec le Real (2e), et à 2 points de l’Atlético Madrid (1er).

GLP