Malgré la défaite enregistrée à domicile ce mercredi soir, le patron du banc du PSG regarde l’avenir avec optimiste. Pour lui, la qualification est bien possible à l’Etihad Stadium.

Très attendu par ses supporters, le PSG n’a pas fait mieux qu’une défaite d’un but contre deux ce 28 avril 2021, en match aller des demi-finales de la coupe aux grandes oreilles. Pourtant dominateur à la pause avec une avance d’un but inscrit à la 15è minute par Marquinhos, le club de la capitale a sombré à la seconde manche au point de plier l’échine devant son adversaire mancunien. Après l’égalisation du capitaine Kevin De Bruyne(64è minute), c’est Riyad Mahrez qui s’est chargé de mettre le champion de France à genoux grâce à un magnifique but inscrit à la 71è minute de jeu sur coup franc.

Pour l’entraîneur Mauricio Pochettino, il est clair que cette défaite du PSG s’est jouée sur des détails. «On a concédé deux buts sur deux détails. Juste avant l’égalisation, on devait marquer le deuxième et évidemment, ça change tout. C’est le football. En première période, on a vraiment très bien joué mais en seconde, on n’a pas réussi à marquer le deuxième. C’est normal de souffrir. Une période pour eux, une période pour nous. Il n’y a pas beaucoup plus à analyser. Les petits détails ont vraiment été décisifs et contre nous », a-t-il avoué à nos confrères de RMC Sport.

Sur le terrain, on a bien remarqué que la formation parisienne montrait quelque signe de fatigue. Un détail qui n’a pas échappé à l’œil du technicien argentin, conscient du fait que son équipe est actuellement engagée sur d’autres compétitions(Ligue 1, coupe de France). «On n’a pas montré l’énergie nécessaire en seconde période, contrairement à la première. Si on compare les deux périodes, on se rend compte qu’on a mis beaucoup plus de temps à récupérer le ballon en deuxième mi-temps, on le perdait trop vite. La possession était pour eux en seconde période, on a souffert », a-t-il noté.

Pour le match retour prévu mardi prochain à l’Etihad Stadium, le PSG va devoir inscrire deux buts sans en encaisser pour valider sa qualification en finale. Pour Pochettino, cette mission est certes difficile, mais pas impossible. C’est la raison pour laquelle, il reste confiant. «On y croit ! On peut faire quelque chose de spécial là-bas, on doit y croire. Si on n’y croit pas, évidemment que ça ne marchera pas. On va maintenant préparer ce match retour et on veut démarrer le match comme on a démarré ici », a-t-il indiqué.

Mardi prochain, il va malheureusement devoir composer avec l’absence du milieu de terrain Idrissa Gana Gueye, expulsé à la 78è minute de jeu.

Fabien Mbarga