La Confédération africaine de football (Caf) a annoncé vendredi 23 avril, l’investissement d’une enveloppe de 1 milliard de dollars américains pour le développement des infrastructures de football sur le continent. 

« Changer le visage du football africain. » C’est l’objectif visé par le nouveau président de la Caf. Pour ce faire, le Docteur Patrice Motsepe projette d’investir 1 milliard USD dans le développement des infrastructures. Le Sud-Africain a confié cet « ambitieux projet » au président de la Fédération royale marocaine de football (par ailleurs membre du Conseil de la Fédération international de football association-FIFA). C’est ce qui justifie la rencontre au Maroc, vendredi dernier, entre Motsepe et Fouzi Lekjaa.

« Le développement des infrastructures étant l’un des principaux objectifs du président Motsepe, il travaillera en étroite collaboration avec M. Lekjaa et d’autres membres de la direction de la Caf pour atteindre cet objectif », affirme la Caf. « Nous voulons que le football africain soit parmi les meilleurs au monde », ajoute le patron de l’instance dirigeante du football africain.

Il faut rappeler que « Investir dans les infrastructures du football africain » est le quatrième des dix points du plan d’action du mandat de Motsepe. « Nous nous engageons à faire en sorte qu’au moins un stade national de qualité soit construit dans chaque pays, là où il n’en existe actuellement aucun, conformément aux normes internationales de qualité de la FIFA, et à construire au moins 200 terrains de football », écrit le milliardaire dans ce document rendu public le 25 février dernier.

« Ces projets de développement immobilier peuvent inclure des centres commerciaux, des installations de développement des jeunes et des femmes, des hôtels, des immeubles de bureaux, des restaurants, et d’autres infrastructures commerciales. Le plan et la stratégie d’investissement et de développement des infrastructures et des installations de football pour chaque pays africain, seront fondés et influencés par ses besoins spécifiques en infrastructures à moyen et à long terme », précise le président du club sud-africain Mamelodi Sundowns.

GLP