La règle du but à l’extérieur, qui a fait mal à tant d’équipes au grand bonheur d’autre club en Ligue des champions est sur le point de subir des modifications qui entreront en vigueur dès la saison prochaine.

La règle du but à l’extérieur qui donne l’avantage en cas d’égalité à l’équipe qui a marqué à l’extérieur pourrait bientôt être révolue. En effet, d’après le quotidien anglais The Sun, l’instance dirigeant du football européen souhaite, dès ce vendredi, supprimer partiellement la règle des buts à l’extérieur à partir de la saison prochaine. Cette nouvelle mesure prendrait effet en cas de prolongation. Elle stipule que les buts à l’extérieur inscrits pendant la prolongation d’un match retour ne procureront plus d’avantage particulier en cas d’égalité. La règle devrait continuer cependant de s’appliquer pour les buts inscrits dans le temps réglementaire.

Selon le règlement actuel de l’UEFA dans son article 20, « si les deux équipes ont marqué le même nombre de buts sur l’ensemble des deux matches, celle qui a marqué le plus grand nombre de buts à l’extérieur se qualifie pour le tour suivant ». Et en cas de prolongation, « si les deux équipes marquent le même nombre de buts pendant la prolongation, les buts marqués à l’extérieur comptent double (c’est-à-dire que l’équipe visiteuse se qualifie pour le tour suivant) ».

Appliquée depuis la saison 1965-1966, la règle du but à l’extérieur a causé bien des peines à de nombreux clubs en Ligue des Champions, dont le dernier en date le Bayern Munich dont les deux buts de Choupo-Moting et le score cumulé de 3-3, n’auront pas suffi pour se qualifier face au PSG qui avait inscrit 3 buts à l’extérieur au match aller. Les plus grands clubs européens poussent depuis pour la suppression intégrale de cette règle, mais jusqu’ici, l’UEFA n’a fait que plié sans céder face à la pression de plus en plus forte des clubs et des entraîneurs à l’instar du coach bavarois qui a jugé qu’au vu des occasions et du score de la partie, son équipe était la meilleure. Malheureusement, plusieurs subiront encore la dure loi du but à l’extérieur… avant une plus profonde réforme de la compétition prévue à l’horizon 2024.