Titularisé à la pointe de l’attaque du Bayern Munich, en absence de Robert Lewandowski et Serge Gnabry, Eric Maxim Choupo-Moting a marqué 1 but contre le Paris Saint-Germain ce mercredi 7 avril, lors du match aller des quarts de finale de la C1.

Du fait des absences de Lewandowski (blessé depuis le 28 mars dernier lors d’un match des éliminatoires de la Coupe du Monde disputé avec la Pologne, contre Andorre) et Gnabry (diagnostiqué positif à la Covid-19 de Gnabry mardi 6 avril), Eric Maxim Choupo-Moting avait la lourde responsabilité de mener l’attaque du Bayern. Une responsabilité que l’international camerounais (51 sélections et 13 buts) a plus ou moins bien assumée. Illustration dès la 2e minute, lorsqu’il place un coup de tête sur la barre transversale.

Le capitaine des Lions Indomptables redresse le tir à la 36e, sur un centre de Benjamin Pavard. Cette fois, il place tête croisée, et bat Keylor Navas, infranchissable jusque-là. Ce but qui ne sert qu’à réduire le score (2-1), après ceux de Kylian Mbappé et Marquinhos, a le mérite de redonner confiance à un Bayern mené contre le coup du jeu. Et sans surprise, Choupo-Moting et ses coéquipiers égalise à 60e, par l’entremise de Thomas Müller, à la réception d’un coup franc de Kimmich.

Malheureusement, ils font une fois de plus 8 minutes plus tard, en encaissant le but du (3-2). Il s’agit d’un doublé de Mbappé, qui conclut une contre-attaque parisienne, sur une passe de Di María. A la 86e, Choupo-Moting donne la balle d’égalisation à David Alaba. Malheureusement, la frappe de l’Autrichien passe juste à côté du poteau. Le match se termine sur ce score de 3-2, malgré une ultra domination du Bayern (73 % de possession de balle et 31 tirs, dont 12 cadrés et 1 sur la barre.

Même s’il peut se féliciter de sa prestation personnelle, Choupo-Moting est déçu du résultat du match. « Nous n’avons pas marqué assez de buts, et en avons encaissé beaucoup trop. C’est difficile à avaler. La prochaine fois, nous en marquerons 5 ou 6.  C’était un grand match. C’est dommage que nous ne soyons pas récompensés. Nous gardons nos chances de qualification, ce n’est pas encore fini. Dans une semaine, nous aurons l’occasion de redresser le tir » a déclaré le natif d’Hambourg (Allemagne) à l’issue de la rencontre.

GLP