Plusieurs ont annoncé des cas positifs dans leurs effectifs la semaine dernière, lors de la première journée.  

En plus des duels sur l’aire de jeu contre les adversaires, les clubs de football engagés dans les championnats professionnels, Elite One et Elite Two, doivent désormais livrer un autre match contre un adversaire virtuel : le Coronavirus. La pandémie déclarée au Cameroun le 6 mars 2020 et déjà à l’origine de l’arrêt définitif de ces compétitions la saison dernière, multiplie des victimes. C’est le constat fait en fin de semaine dernière, à l’occasion de la suite de la première journée de l’Elite One et de l’Elite Two. Dans une communication, l’Union sportive de Douala, a annoncé quatre cas positifs dans son effectif de dix-huit joueurs à quelques heures du match contre Djiko Fc de Bandjoun. « Les résultats des tests nous ayant été communiqués ce matin. Seulement, nous sommes dans l’impossibilité de remplacer les joueurs concernés. Nous défendrons néanmoins valablement notre maillot tout à l’heure avec le reste de l’effectif », fait savoir le club qui a finalement été battu par son adversaire (2-1).

L’Union sportive de Douala, n’est pas la seule équipe à avoir été infectée par le Covid-19. Des sources ont annoncé d’autres cas dans l’effectif des Astres Fc de Douala, eux aussi battus (1-0), par le Canon sportif de Yaoundé. La déclaration des cas de Coronavirus dans les effectifs des clubs  traduit la menace qui pèse désormais sur ces clubs. C’est sans aucun doute pour prévenir le pire que  la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), a décidé de faire jouer les compétitions qu’elle organise à huis-clos. L’instance faitière du football camerounais l’a fait savoir dans un communiqué signé du secrétaire général et rendu public en fin de semaine dernière. « En application des mesures gouvernementales relatives à la lutte contre le Covid-19, le secrétaire informe l’opinion publique que les matches et compétitions organisées par la Fecafoot se déroulent à huis-clos jusqu’à nouvel avis », renseignait le document. Toutefois, la décision ne fait pas l’unanimité dans les rangs du douzième joueur.

P. Bilong 

 

Vues : 0