Pour sa première apparition en Ligue des Champions, le club turc s’est incliné contre le RB Leipzig (0-2) ce mardi 20 octobre. Malgré cette sobre défaite, l’équipe des 2 Camerounais a largement été dominée par la formation allemande, même si elle avait la possession de balle (52%).

Le coup d’essai n’a pas été le coup de maître pour İstanbul Başakşehir. Pour sa découverte de la C1, le champion de Turquie est tombé contre le demi-finaliste de la dernière édition de la coupe aux grandes oreilles. Le 3e de la dernière saison de Bundesliga est d’ailleurs le 1er à s’illustrer à la 4e minute. A la retombé d’un centre de Christopher Nkunku, José Angeliño tente de remiser, mais son ballon rebondi sur Junior Caiçara, se dirige vers le fond des filets, avant un arrêt réflexe de Mert Günok.

Seulement 2 minutes plus tard, Dayot Upamecano place une tête décroisée sur un corner de Nkunku, mais le portier adverse reste imbattable. Les Stambouliotes réagissent finalement à la 13e, même si la tête croisée de Deniz Türüç, bien gêné par Upamecano, fuit le cadre. Dans les secondes qui suivent (15e), Leipzig concrétise finalement sa domination. D’une balle piquée, Kevin Kampl trouve Angeliño dans la surface, qui frappe au 1er poteau, après un contrôle en pivot (1-0).

Libérés, les Allemands font le break 5 minutes après, suite à une perte de balle des Turcs. A la récupération côté droit, Yussuf Poulsen sert Nkunku, qui prolonge à gauche du cadre pour Angeliño, qui prend à contre-pied Günok (2-0). Ultra offensif, et en pleine forme, le défenseur gauche n’est pas loin du triplé (30e), mais sa demi-volée flirte avec le petit filet extérieur. De son côté, Başakşehir est proche de l’égalisation à la 42e, mais le coup-franc de Türüç passe à côté du poteau.

La 2e mi-temps est plus ou moins calme, ponctuée par une frappe de Nkunku renvoyée par Günok. La partie s’achève donc sur le score de 2-0, au regret d’Achille Webo et Alioum Saidou, les 2 entraîneurs adjoints de la formation turque. La suite de la compétition ne s’annonce pas meilleure, avec la réception du Paris Saint-Germain le 28 octobre. Surtout que le champion de France défait par Manchester United (1-2), aura à cœur de se relancer.

GLP