C’est toujours la déchirure, dix ans après la disparition du brillant milieu de terrain des lions indomptables. En marge de la commémoration de son décès le 26 juin dernier, son père a fait une nouvelle sortie pour exposer au grand jour les scandales liés à la gestion du patrimoine de l’ancien lyonnais.

Marc-Vivien Foé est certainement loin de jouir d’un repos paisible aujourd’hui. Parti de manière inopinée un 26 juin 2003 au stade Gerland en France, le célèbre numéro 17 des lions indomptables a laissé un patrimoine qui constitue depuis bien longtemps déjà la pomme de discorde entre les membres de sa famille. Même 17 ans après sa disparition, ces derniers n’ont jamais pu recoller les morceaux. Le cas le plus manifeste de cette zizanie est bien la guerre froide qui existe jusqu’à ce jour entre Marie Louise Foé, son épouse et Martin Amougou Foé son père. Le dernier cité a d’ailleurs fait une sortie ce vendredi 26 juin 2020 sur les antennes de Radio Sport Info(RSI), à l’effet d’éclairer d’un jour nouveau, la relation conflictuelle qu’il entretient désormais avec sa belle fille.

Actuellement en France pour se remettre de son accident cardio-vasculaire(AVC), le géniteur de Marc-Vivien Foé a fustigé avec la dernière énergie l’attitude de celle-ci. «Marie-Louise est venue semer un désordre fou au Cameroun en mon absence, je ne sais quoi faire, ni dire », a-t-il confié, avant d’ajouter : « Il n’y a que les enfants qui entretiennent la tombe et son complexe, tout est abandonné. Elle ne cherche que là où il y a l’argent, en 17 ans, elle n’a jamais enlevé ne serait-ce qu’une seule herbe sur la tombe de Marc-Vivien Foé. Ne parlons même pas du lavage, elle y va rien que pour des séances photos, et chercher l’argent partout. »

Dans son entretien avec nos confrères de RSI, le père de Foé a même poussé le bouchon plus loin, en apportant plus d’éléments de réponse aux questions relatives à l’abandon du complexe sportif de Biteng qui est sa propriété selon lui. « La FIFA a donné plus de 500 millions, de même que le gouvernement camerounais qui a aussi donné. Mais cette femme a tout pris avec ses amies. On ne m’a rien donné, même pas un franc. Samuel Eto’o est même allé au domicile de Foé au Cameroun et m’a demandé par la suite qu’il voudrait croiser Marie-Louise pour entretenir ensemble le complexe, mais elle a refusé », a-t-il avoué.

A côté de cela, il y a d’autres scandales comme la falsification de certains documents. « Marie-Louise n’est au Cameroun que pour distiller les biens, même les miens. Elle a même changé mon titre foncier, c’est du jamais vu, il n’y a qu’au Cameroun qu’on peut voir cela », a-t-il noté.

Des révélations et bien d’autres qui laissent perplexe, surtout lorsqu’on sait que, de son coté, la veuve du défunt s’est toujours défendue en rejetant le tord sur son beau-père.

Fabien Mbarga 

Vues : 2