Selon son président, Cyril Domoraud, l’Afi, entend leur offrir des bons d’achat d’un montant de 13.000 Fcfa chacun.

 

Les 1200 bénéficiaires du don de l’Association des footballeurs ivoiriens (Afi), sont issus des 38 clubs de Ligue 1 & 2 du pays. L’Afi, envisage de leur offrir des bons d’achat d’un montant de 13.000 Fcfa chacun, pour subvenir aux besoins de leurs familles, pendant cette période d’arrêt des championnats causé par le Coronavirus en Côte d’Ivoire. Le geste de l’Afi, intervient au moment où plusieurs clubs engagés dans ces compétitions, n’arrivent plus à respecter leurs engagements vis-à-vis des joueurs.

Dans un entretien accordé à Radio France internationale (Rfi) et publié le 21 mai dernier, le président de l’Afi, Cyril Domoraud, révèle que plusieurs clubs sont en difficulté. « Nous nous sommes réunis avec la Ligue professionnelle de football (Lfp), pour essayer de faire verser les salaires. Les clubs ont proposé la moitié seulement des mensualités de mars et avril. Or, ici, les joueurs de nos championnats ne touchent pas énormément d’argent. Une moyenne de 150 à 200.000 Fcfa. Nous, Afi, avons donc mobilisé une chaîne de solidarité. Maintenant, la Lfp espère l’aide du ministère des Sports, et de la Fédération ivoirienne de football (Fif) grâce à la Fifa », explique l’ancien international ivoirien (1995-2006).

A six journées de la fin du championnat de première division, la date de reprise n’est pas encore connue. Si certains évoquent la piste d’un déroulement à huis clos, l’Afi quant à elle, pense déjà à l’arrêt définitif de la saison. Cyril Domoraud, estime que la trêve qu’observent les joueurs depuis l’arrêt de la compétition, nécessite au moins, un mois de réathlétisation. « Mieux vaut mettre un terme à la saison, car nos joueurs sont arrêtés depuis deux mois et il faudra au moins un mois de réathlétisation pour disputer six journées. Il y a trop de risques de blessures. Le Rc d’Abidjan sera logiquement sacré champion devant San Pedro et l’Asec », ajoute Domoraud. En attendant la décision des autorités sportives ivoiriennes, les aires de jeu restent fermées.

 

P. Bilong

 

Vues : 0