Au regard de la crise sanitaire actuelle qui plombe son calendrier de compétitions, la confédération africaine de football (CAF) continue d’entretenir le flou et le suspens au sujet d’une éventuelle reprogrammation du tournoi que doit abriter le Cameroun au mois de janvier prochain. Dans une nouvelle sortie, Ahmad Ahmad a enfoncé le clou en remettant à plus tard la décision de l’instance dont il est le président.

 

Le débat sur le report de la coupe d’Afrique des nations 2021 reste inévitablement d’actualité dans les médias. Mais, les nombreuses questions qu’on peut se poser à ce sujet sont toujours sans réponse officielle. C’est que la confédération africaine de football (CAF) prend encore tout son temps. Jusqu’à ce jour, l’instance faîtière du football africain choisit d’entretenir le flou et le suspens à ce sujet, en raison de la crise sanitaire actuelle. On l’a bien compris lors de cette nouvelle sortie du président Ahmad Ahmad, ce jeudi 7 mai 2020. Sur les antennes de la Deutsche Welle, le malgache a remis à plus tard la décision officielle de la CAF. “Face à une telle situation, j’estime que toutes les parties prenantes dans l’organisation de ces compétitions pourront se retrouver plus tard pour discuter et se concilier pour que l’on puisse ensemble trouver un moyen de reprendre les compétitions… Dès le début de mon mandat, la CAF a toujours adopté cette démarche inclusive, ce n’est pas maintenant, face à une telle situation que nous allons changer de méthodologie de travail”, a-t-il déclaré.

Il est donc clair que rien n’est officiel pour le moment. Même si beaucoup de sportifs appellent au report de cette compétition, la CAN 2021 reste programmée pour le moment du 9 janvier au 6 février prochain. La nouvelle sortie d’Ahmad Ahmad apparaît par ailleurs comme une invite aux amoureux du ballon à plus de patience, la priorité étant bien entendu la santé et rien d’autre. ” Nous ne pouvons pas envoyer nos jeunes à l’abattoir. A nous de voir et de discuter avec nos partenaires commerciaux, discuter avec tous ceux qui coopèrent avec nous dans l’organisation de ces compétitions et nous verrons ensuite. L’urgence définit les priorités… Comme il nous manque la visibilité, il faut attendre. En tant que président de la CAF, j’invite personnellement tout le monde à être prudent et attendre que la situation se normalise”, a-t-il souligné. Et d’ajouter: “je ne veux pas que le football soit une source de déstabilisation des mesures barrières prises par les différents gouvernements pour faire face à cette pandémie”.

Avant ces nouvelles précisions du président de la CAF, le camerounais Samuel Eto’o a semblé vendre la mèche au sujet d’un report déjà acté, mais pas officiel. Dans le cadre de l’émission Afrique matin sur les antennes de RFI, il a fait une déclaration cette semaine qui a laissé plus d’un perplexes. ” Je ne veux pas me devancer. Je suis conseiller du président de la confédération africaine de football et je laisse au comité exécutif de la CAF et à son président le plaisir d’annoncer le prochain programme du CHAN et de la CAN. La confédération africaine de football est une institution sérieuse. Et depuis, elle ne travaille que sur cela”, a-t-il noté. L’annonce officielle de la CAF reste donc très attendue.

 

Fabien Mbarga