Le technicien italien n’a pas eu de réussite ce week-end. Face à Parme, ses poulains ont essuyé une défaite de 2-1 au stade San Paolo.

 

Ça commence mal pour l’ancien joueur de l’AC Milan. Pour sa première sortie avec Naples en championnat, Gennaro Gattuso n’a pas quitté le stade San Paolo avec le sourire aux lèvres, ce samedi. La faute à Parme qui s’est imposé jusqu’au bout du suspens. C’était en match comptant pour la 16e journée de série A. Sur le terrain, la rencontre a très vite tourné à l’avantage de Parme. Dès la 4e minute de jeu en effet, Dejan Kulusevski a ouvert le score, permettant a son équipe de mener les débats. Profitant d’une erreur du défenseur Koulibaly, ce dernier a su trouver la faille en battant Alex Meret d’un magnifique plat du pied. Mené jusqu’à la pause, Naples est revenu dans le match à la 64e minute de jeu grâce à Milik.

Sur un centre de Dries Mertens, l’attaquant napolitain ne s’est pas posé de question. Son coup de tête est ainsi allé se loger dans les filets de Luigi Sepe pour le but de l’égalisation. Alors que Naples croyait déjà s’en tirer avec le point du match nul, l’ivoirien Gervinho a tout fait basculer en inscrivant un but assassin aux arrêts de jeu. Les napolitains ont ainsi enregistré leur cinquième défaite de la saison en série A. Pour le nouvel entraîneur, c’est un début manqué qui ne fait pas plaisir. Gattuso a d’ailleurs tenu à le signifier de manière claire lors de la conférence de presse d’après match. “Nous avons mal débuté pendant 10 minutes. L’équipe souffre encore mentalement. Nous ne sommes pas tranquilles. Il faut qu’on retrouve notre fraicheur physique mais aussi dans la tête. Cette équipe n’est pas habituée à traverser de longues périodes sans victoires. 60 à 70% des joueurs ont vécu les saisons précédentes. Ils ont toujours joués le haut niveau, avec un haut niveau de jeu. Maintenant, ils vivent quelque chose de nouveau. Parfois, je me dis que si votre physique n’est pas au top, alors il y a un effet sur l’aspect psychologique”, a-t-il souligné. 

 

Dans cette rencontre, Gervinho a été sans aucun doute le bourreau de Naples. Alors que personne ne le voyait venir, l’ailier de Parme a bien mené une contre attaque qui a fait plié l’échine aux Partenopei à la 93e minute de jeu. Malgré cet exploit, l’ivoirien s’est voulu modeste au micro de Sky Sports. “C’était très difficile. Nous savions que le Napoli avait besoin de gagner et était plein de motivation suite au changement d’entraîneur. Il est important de marquer, je suis heureux, mais je remercie l’équipe qui a la bonne mentalité et m’aide beaucoup”, a-t-il lancé. A cause de cette défaite, Naples occupe actuellement la 8e place au classement avec 21 points. Pour la suite de la compétition, la formation lombarde doit croiser le fer dimanche prochain avec la Fiorentina pour le compte de la 17e journée.

 

Fabien Mbarga