Ils sont nombreux sur le continent à ne pas avoir voté pour l’attaquant sénégalais des Reds. Une situation qui a naturellement conduit à son échec devant des adversaires non négligeables comme Cristiano Ronaldo, Van Dijk et Messi.

 

Très attendue par de nombreux mordus du ballon rond, la cérémonie du ballon 2019 a livré son verdict ce mardi. Et, comme beaucoup l’avaient déjà prédit, c’est l’argentin Lionel Messi du FC Barcelone qui a été au dessus de la mêlée pour la sixième fois. Une situation qui a logiquement brisé tous les espoirs des nombreux supporters de la star sénégalaise qui a occupé au finish le 4e rang du classement. A la vérité, l’ailier de Liverpool a obtenu juste 347 points, bien loin du 3e Cristiano Ronaldo (476 points), du 2e Virgil Van Dijk(679 points) et du 1er Lionel Messi(686 points). Bien que certain supporters aient tôt fait de crier au scandale dans les réseaux sociaux au regard de ce verdict, il faut bien noter que l’échec de Sadio Mané est en grande partie à mettre à l’actif de son propre continent.

En effet, beaucoup parmi les votants africains ont choisi de donner leur voix à l’attaquant des blaugrana. A preuve, lorsqu’on examine un temps soit peu les détails des votes rendus public par France Football, force est de constater que Mané arrive à la deuxième position. En clair, les journalistes africains chargés de voter lui ont permis d’obtenir 170 voix seulement. Tout le contraire avec Lionel Messi sur qui beaucoup ont jeté leur dévolu en lui attribuant un total de 187 voix. De manière encore plus détaillée, la vérité est que seuls 12 des 49 journalistes votants l’ont placé a la première position lors du vote. Ce qui représente juste 24% des voix. Avec les détails des votes, on sait désormais que le Kenya, le Mozambique et la Tunisie sont les trois pays qui ont estimé que l’international sénégalais ne méritait même pas d’être classé parmi les cinq meilleurs.

En plus de cela, il faut également noté que beaucoup ont choisi de ne pas exprimer leur suffrage, alors même qu’ils avaient la possibilité de soutenir Mané. On l’a bien compris lundi soir avant le verdict final lorsque Pascal Ferré, le rédacteur en chef de France Football a avoué de manière claire que les votes des retardataires n’ont pas été comptabilisés. Et, tous venaient exclusivement de l’Afrique. Le même scénario s’était déjà produit lors du prix FIFA the Best où plusieurs sélectionneurs africains n’avaient pas jugé bon de porter leur choix sur le joueur de Liverpool.

A bien y regarder, on constate aisément que Mané avait toutes les chances de créer la sensation cette fois. Malheureusement, c’est l’Afrique qui lui a tourné le dos. Ce que n’ont pas fait l’Europe, l’Amerique, l’Asie et l’Oceanie, qui ont logiquement mis en avant, les noms de leurs joueurs. Malgré tout, Didier Drogba a tenu a passé un message fort à son jeune frère africain dans le but de l’aider à bien digérer cet échec. “Courage à toi et continue de nous faire rêver. Un jour, tu seras couronné… Te voir sur le podium m’aurait semblé tellement logique, mais force est de constater que tant qu’on ne fera pas preuve de solidarité entre Africains, plus jamais nous n’aurons de joueurs ballon d’or comme l’a été notre grand frère George Weah”, a-t-il écrit sur son compte Twitter.

 

Fabien Mbarga