Après 33 matches et plus de deux ans (depuis le 13 mars 2019) sans défaite en Ligue des Champions, le Bayern Munich s’est incliné contre le Paris Saint-Germain (2-3) ce mercredi 7 avril, lors du match aller des quarts de finale.

Ça y est ! Le Bayern n’est plus invincible en C1. Malgré une ultra domination (73 % de possession de balle, 31 tirs dont 12 cadrés et 1 sur la barre), le champion d’Europe et du monde en titre, est tombé à domicile contre le PSG. Un club qu’il avait battu en août 2020, en finale de la dernière Ligue des Champions (1-0). Revanchards, les Parisiens se sont montrés efficaces (6 tirs, 4 cadrés et 3 buts). Une efficacité due à la bonne forme de ses stars Neymar Junior, Kylian Mbappé et Ángel Di María.

A la 3e minute, le premier fixe la défense bavaroise, et décale le second dans la surface, qui frappe en première intention. A la surprise générale, Manuel Neuer se troue, laissant passer le ballon entre ses cuisses (1-0). A la 28e, Neymar surprend cette fois la défense bavaroise, en adressant une transversale à Marquinhos, reste aux avant-postes après un corner. Comme un attaquant, le défenseur central enchaîne contrôle et frappe du plat du pied, face à un Neuer impuissant (2-0).

Mais après avoir résisté aux multiples assauts du Bayern, le PSG cède finalement à la 37e. Sur un centre de Benjamin Pavard, l’ancien Parisien Eric Maxim Choupo-Moting place une tête croisée, et bat enfin un Keylor Navas impeccable jusque-là (2-1). En deuxième mi-temps, l’octuple champion d’Allemagne en titre maintient la pression, et est à nouveau récompensé (60e). Sur un coup franc excentré, Joshua Kimmich place un bijou de centre sur la tête de Thomas Müller, qui remet les pendules à l’heure (2-2).

Mais alors qu’on s’attend à ce que le triple champion de France en titre craque, il plie, mais ne rompt pas. Mieux encore, il trouve les ressources pour reprendre le dessus. Ainsi, à la 68e, Mbappé conclut une contre-attaque parisienne, à la suite d’un service de Di María (3-2). Malgré la souffrance, le PSG s’impose à l’Allianz Arena, grâce à une autre performance XXL de Navas (auteur de 12 arrêts). Le club doit confirmer au Parc des Princes mardi 13 avril, pour passer en demi-finale.

GLP