Pour le sélectionneur des lions indomptables du Cameroun, il est question de se donner toutes les chances de qualifications en battant le Malawi au mois de juin prochain. Il l’a confié dans un entretien accordé à nos confrères de Foot Azimuts.

Logé dans le groupe D, le Cameroun devra engager la première phase des éliminatoires du mondial 2022 en affrontant, en aller et retour, le Malawi, le Mozambique et la Côte d’Ivoire. Tous ces matches sont pris très au sérieux par le sélectionneur actuel des lions indomptables.

Pour Antonio Conceiçao, l’idéal est d’engager cette campagne des éliminatoires par une victoire au mois de juin prochain contre le Malawi. «D’un point de vue théorique, commencer à la maison face au Malawi est positif. Ce qui nous oblige à rentrer avec une victoire dans cette compétition », a-t-il confié à nos confrères de Foot Azimuts.

Dans la perspective de ces éliminatoires, le Cameroun entend présenter un visage de conquérant. «Nous pouvons nous attendre à une équipe compétitive et motivée, car être dans la phase finale d’un mondial est synonyme d’orgueil, de prestige, aussi bien pour les joueurs que pour le pays. C’est le rêve de tous, avec une mentalité de vaincre et de se dépasser », a clairement indiqué Antonio Conceiçao.

Il convient de noter que le technicien portugais compte bien marquer les esprits en offrant au Cameroun sa qualification pour le Qatar en 2022. Reste qu’il est bien conscient du fait que rien ne sera aisé dans ce groupe D, où l’on retrouve une équipe comme la Côte d’Ivoire qui a privé le Cameroun du mondial 2006 en Allemagne. « Dans le football, il n’y a plus de match facile, et chaque équipe ne nous facilitera pas la tâche. Plusieurs facteurs seront déterminants, comme les qualités et caractéristiques de l’adversaire, l’état des terrains, la logistique des voyages dans les pays adverses », a-t-il souligné.

En ce qui concerne la sélection des joueurs, Conceiçao n’a pas l’intention de faire dans la dentelle. Pour lui, il est plus que jamais question de composer avec les meilleurs pour atteindre les résultats escomptés au bout du compte. «Nous voulons le groupe le plus fort, individuellement et collectivement. Et, ce seront les meilleurs joueurs qui seront convoqués pour représenter le pays pour atteindre les objectifs. Et lorsque je dis les meilleurs joueurs, je veux parler de la qualité, de l’état d’esprit et de la mentalité de vainqueur, des joueurs  qui mettent toujours le collectif en avant », a-t-il noté.

Fabien Mbarga