À la suite de l’annulation de son match de qualification face au Bénin, la Sierra Leone souhaite faire appel de la décision de la CAF en se basant sur le règlement de la CAN.

La fédération sierra-léonaise de football entend attaquer la décision d’annulation de la CAF. En effet, la rencontre initialement prévue mardi dernier n’a pu se tenir à cause des résultats du test Covid-19 réalisés sur des joueurs béninois. Pour rappel, cinq joueurs avaient étés testés positifs au Covid-19 juste quelques heures avant le coup d’envoi de la rencontre, résultats contestés par l’équipe béninoise qui de ce fait ont refusé de prendre part à la rencontre. La CAF décidera donc de reprogrammer le match pour le mois de juin, voilà qui justifie la grogne de la Sierra Leone.

Selon le règlement en principe, le Covid-19 ne saurait être une cause d’annulation d’un match sauf si l’une des équipes participantes se retrouve avec moins de 15 joueurs, dont un gardien de but. Alexandre Siewe le Directeur de la communication de la CAF s’expliquait à ce propos en novembre dernier : « On ne peut pas reporter un match pour cause de Covid-19. Si une équipe refuse de jouer pour cette raison, elle perdra le match 0-2. »

La Sierra Léonne appuie sa démarche sur les articles 83,84 et 85 du règlement de la CAN. Dans l’article 83, on peut lire notamment : « une équipe qui ne se présentera pas sur le terrain en tenue de jeu à l’heure fixée pour le coup d’envoi, ou tout au plus quinze (15) minutes plus tard, sera déclarée forfait. L’arbitre est tenu d’enregistrer l’absence de l’équipe et de la noter sur son rapport. Le cas sera soumis à la Commission d’organisation qui prendra une décision finale ».