Le pratiquant d’arts martiaux mixtes Américain félicite son adversaire, Francis Ngannou, reconnait son erreur durant le combat perdu samedi dernier et promet de tirer les leçons.

 

Humble. C’est la conclusion à laquelle on pourrait arriver après avoir lu la réaction de Stipe Miocic. Le pratiquant d’arts martiaux mixtes (MMA), en anglais, a réagi  sur les réseaux sociaux deux jours après sa défaite samedi, 27 mars 2021 à Las Vegas, face au Camerounais, Francis Ngannou. Dans son message abondamment relayé sur la toile, Stipe Miocic, revient sur le combat qu’il a perdu , notamment, sur l’erreur qui ayant favorisé sa chute. « Malheureusement, j’ai dévié du plan de combat. Je me sentais bien en arrivant au deuxième round. J’ai vu que ça commençait à se dérouler comme prévu. Il (Ngannou Ndlr) devenait très essoufflé et je suis arrivé trop zélé, et sans me protéger. Je n’étais pas dans une bonne posture pour encaisser le coup. Il a vu l’ouverture et a fait ce que n’importe quel grand combattant aurait fait. C’était mon erreur que j’accepte, cela ne se reproduira plus », promet l’Américain d’origine croate, qui envisage de tirer les leçons de cette défaite.

Dans son message, le perdant félicite également son adversaire devenu, après sa victoire, champion du monde de la catégorie des poids lourds de l’Ultimate fighting championship (UFC). « Enfin, je tiens à féliciter Francis Ngannou et son équipe pour une victoire bien méritée. Samedi soir était ta nuit, profite de ta victoire ! Pour l’instant, je vais profiter du temps libre, passer du temps avec ma famille et souhaiter la bienvenue à notre fils cet été… restez à l’écoute, que Dieu vous bénisse », souhaite Miocic. A 38 ans, Miocic, a déjà été deux fois champion des poids lourds à l’UFC. Son premier titre date de 2016. On se rappelle que Miocic avait battu Fabricio Werdum, avant de se défaire de Daniel Cormier trois ans plus tard, d’où son deuxième titre. Il l’a perdu samedi, 27 mars dernier.

 

P. Bilong