Le président intérimaire de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), va désormais siéger au Comex de l’instance faîtière du football africain.

Le Cameroun sera représenté au Comité exécutif de la (Comex) de la Confédération africaine de football (Caf), durant les quatre prochaines années. En effet, Seidou Mbombo Njoya, le président intérimaire de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), a été nommé au poste de quatrième vice-président de la Caf, à l’issue de de la première réunion du Comex qui s’est tenue à Rabat, au Maroc,  samedi, 13 mars 2021. C’est l’une des décisions à retenir de cette assise présidée par le nouveau président de la Caf, Patrice Motsepe, élu la veille.

« M.Mbombo Njoya, a aussitôt remercié ses pairs, en particulier le président de la Caf, Patrice Motsepe, pour le choix et la confiance portés sur sa personne et le Cameroun. Il adresse sa reconnaissance aux autorités gouvernementales pour le soutien constant au football camerounais et à ses dirigeants », renseigne un communiqué de presse de la Fecafoot, rendu public le 13 mars.

Grâce à Seidou Mbombo Njoya, le Cameroun fait son come-back dans le cercle de prise de décisions à la Caf, quatre ans après l’éviction de Issa Hayatou en 2017. La veille de sa nomination, Seidou Mbombo Njoya, avait déjà été élu représentant de l’Union des Fédérations de football d’Afrique centrale (Uniffac), avec 45 voix contre 7 pour son challenger, le Tchadien, Djibrime, par ailleurs absent à la 43e assemblée générale ordinaire de la Caf. Déclaré non-partant par le Comité de gouvernance de la Caf, pour « défaut de qualité », se référant à l’annulation par le Tas du dernier processus électoral à la Fecafoot, Seidou Mbombo Njoya, a été autorisé à se rendre au Maroc, la veille des travaux. L’éligibilité du Camerounais a été confirmée par le Tribunal arbitral du sport (Tas), dans une décision rendue publique le 11 mars 2021.

P. Bilong