C’est ce vendredi 05 mars que les candidats Ivoirien Jacques Anouna et Sénégalais Augustin Senghor ont annoncé se retirer de la course à la tete de la Confédération Africaine e Football.  Désormais le principal candidat en lice est le Sud-Africain Patrice Motsepe , Ahmed Yahya le candidat Mauritanien n’ayant pas encore fixé sa position.

C’est dans un communiqué que Augustin Senghor, le patron de la Fédération sénégalaise (FSF) explique s’être rallié à l’idée d’un consensus qui lui aura été soumis par l’Egypte et le Maroc lors de différentes réunions tenues les 27 et 28 février à Rabat visant à l’inviter lui ainsi que d’autres candidats notamment, l’Ivoirien Jacques Anouma et le Mauritanien Ahmed Yahya à se réunir derrière la candidature du Sud-Africain Patrice Motsepe. « Le retrait de ma candidature à la Présidence de la Confédération africaine de football (CAF) au profit d’un autre candidat ne sera pas partagé par tous pour des raisons diverses, j’en suis conscient. Mais j’estime que c’est une bonne décision, la bonne décision. » Ce sont ses propos à une semaine du scrutin.

C’est seulement quelques heures après la déclaration de son homologue Sénégalais que lors du journal télévisé de la Radio télévision ivoirienne (RTI 1) l’on apprenait également le retrait de la candidature de Jacques Anouma. L’ancien patron de la Fédération ivoirienne, a déclaré se retirer de la course dans l’intérêt général du football africain.

La perspective désormais est celle d’une unique candidature à la présidence de la Confédération Africaine de Football, Bien que le Mauritanien Ahmed Yahya n’ait pas encore donné sa position définitive attendue tout à l’heure en marge de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de moins de 20 ans qui va se jouer Nouakchott.

L’on est bien en droit d’attend en principe une élection libre quand on sait que le président de la FIFA a répondu par la négative quant à la question  d’une possible ingérence de sa part dans cette élection. Il a déclaré au micro de Board : « C’est un processus démocratique. […] Ce n’est un secret pour personne que la CAF a traversé des moments difficiles récemment, c’était donc l’occasion de parler avec tout le monde pour essayer d’aider le football africain. » Relativement à sa récente tournée africaine.

Russel Ngalle