Ainsi qu’on aurait pu l’envisager, la rencontre était serrée et on n’a pas été déçus. Un nouvel opus du duel entre Siakam et VanVleet contre Joel Embiid et Ben Simmons nous a été servi.

Le retour à Philadelphie aura profité Sixers lundi dernier, puisqu’ils ont dominé les Raptors de Toronto, deuxièmes à l’Est (102-109) et se sont ainsi rapprochés des places qualificatives pour les play-offs. Il Faut croire que le vent européen ne leur a pas été favorable, car ils en reviennent avec cette défaite contre les Celtics dans les valises.

Ce succès face à l’équipe Canadienne n’a été assuré que dans les dernières secondes, les Raptors ayant tout donné dans cette rencontre pour revenir. Seulement avec 7 points d’écart au terme des trois quarts-temps, les Sixers avaient fait le plus dur, grâce à un Joel Embiid auteur d’un double double en 36 minutes (18 points, 12 rebonds, 2 passes) fortement appuyé par un excellent sixième homme, Harris (23 points, 7 rebonds et 5 passes).

En l’absence de Kyle Lowry une fois de plus, les Raptors ont entamé la rencontre par un cinq avec Norman Powell entre autres. Les Sixers se donnent rapidement l’avantage, en frappé dans le tas dès le début de l rencontre, enchainant des séquences de 13-0 et 9-0 les menant vers le score confortable de 37-18, après 12 minutes.

Furkan Korkmaz a récolté en tout 19 points au courant de cette rencontre, dont 16 en première demie et effectué cinq tirs de trois points.

Joel Embiid et Ben Simmons ont rajouté respectivement 18 et 15 points. Embiid a saisi 12 rebonds et Simmons neuf.

Danny Green, a réussi un tir de trois points offrant les devants 64-51 aux Sixers, à mi-chemin au troisième quart. Il va terminer la rencontre sur 11 points et trois vols.

Norman Powell va inscrire 24 points pour les Raptors, qui alignent quatre victoires consécutives.

Pascal Siakam a amassé 22 points, une dizaine de plus que Fred VanVleet.

Le Montréalais Chris Boucher a fourni 10 points.

C’est certes la troisième défaite en quatre matches pour les Raptors de Toronto qui viennent pourtant d’enchaîner des matches contre le Heat de Miami, les Cavs et les Warriors avant d’aller à Philadelphie. Cela porte leur bilan à 29v.-14d et leur laisse encore une belle avance  sur l’équipe de Cleveland troisième du Classement dans la Conférence Est.

Russel Ngalle