Plusieurs mois après son départ inattendu du FC Barcelone, l’attaquant uruguayen n’a visiblement pas encore tourné la page. Dans un entretien accordé à France Football, il a saisi la balle au bond pour ressasser quelques séquences de ce triste épisode de sa carrière professionnelle.

Depuis son arrivée à l’Atlético de Madrid en septembre 2020, « El Pistolero » n’arrête pas d’impressionner son monde. En 20 journées de Liga espagnol, il a suffisamment démontré qu’il est un joueur de classe exceptionnelle. Actuel meilleur buteur du championnat avec un total de 16 réalisations à son actif, l’attaquant uruguayen n’a ménagé aucun effort pour permettre à son club de caracoler en tête du classement général, à bonne distance du FC Barcelone.

Et pourtant, les dirigeants barcelonais ont tôt fait, il y a quelques mois de cela, de mettre le joueur sur la liste des « indésirables ». Il a été aussitôt poussé à la sortie de manière inélégante. On se souvient par exemple de cet appel téléphonique de Ronald Koeman, lui signifiant clairement que le club ne comptait pas sur lui pour l’avenir. Des faits et bien d’autres que le buteur qui aura bientôt 35 ans a encore du mal à laisser tomber dans l’oubli, plusieurs mois après. «Ce qui m’a vraiment dérangé, c’est qu’ils me disent que j’étais vieux et que je ne pouvais plus jouer au haut niveau, être à la hauteur d’une grande équipe. C’est ça qui m’a déplu », a-t-il avoué à nos confrères de France Football, dans un entretien à paraître, et dont certains extraits ont d’ores et déjà été dévoilés et repris par certains médias.

Profondément choqué par la manière dont il a été écarté de l’effectif des Blaugranas, Luis Suarez a déposé ses valises à l’Atlético de Madrid avec la ferme intention de fermer la bouche à tous ses détracteurs qui ont tôt fait de siffler la fin de sa carrière. Aujourd’hui, les faits parlent d’eux-mêmes. «Je n’ai jamais baissé les bras, même lorsque je traversais des moments difficiles. C’est ce caractère qui m’a poussé à venir dans cette équipe qui se bat pour des choses importantes. L’une de mes motivations, c’était de pouvoir montrer qu’il faut encore compter sur moi. C’est une question d’amour-propre. Après toutes ces années au Barça, je voulais démontrer que je peux encore être utile au plus haut niveau, au sein de l’élite espagnole », a-t-il avoué.

Il faut souligner toutefois que le changement de club a fait beaucoup de bien à Luis Suarez. Aujourd’hui, il vit pleinement sa passion au sein des Colchoneros. « Maintenant, ma famille sent que je suis heureux et c’est le principal »,  a-t-il indiqué.

Fabien Mbarga