L’instance faîtière du football gabonais, l’a annoncé hier jeudi, après avoir vu son appel rejeté dans le fond par le jury d’appel de la Caf.

La Fédération gabonaise de football (Fegafoot), n’est pas satisfaite de la décision du jury d’appel de la Confédération africaine de football (Caf), dans l’affaire qui l’a opposé à la Fédération gambienne de football. En effet, après avoir porté plainte contre « la réception de sa délégation à l’aéroport de Banjul avant le déroulement du match n°88 Gambie vs Gabon, qui s’est joué dans le cadre des qualifications de la Can 2022 », a trouvé légère, la sanction pécuniaire infligée à la Fédération gambienne de football, pour non-respect des principes de loyauté, d’intégrité, d’esprit sportif et d’équipe. C’est raison pour laquelle, elle souhaite désormais porter l’affaire devant le Tribunal arbitral du sport (Tas). La Fegafoot, a annoncé hier jeudi, son intention de traîner la Gambie devant le Tas.

L’affaire est donc loin d’être terminée, quelques mois après cette mésaventure des Panthères chez les Scorpions. Arrivée à Banjul dimanche à 23h,  pour jouer le lendemain, la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football 2022, à leurs adversaires, les Gabonais avaient été abandonnés à l’aéroport, au point qu’ils y ont passé la nuit, avant de rejoindre leur hôtel au petit matin. Réagissant à ce sujet, la Caf avait regretté cette attitude qui s’éloigne des valeurs qu’elle prône. L’instance faîtière du football continental avait tenu une réunion d’urgence en visioconférence avec les représentants des Fédérations de football gambienne et gabonaise. Au terme de cette rencontre virtuelle, la Caf avait promis de « saisir les instances disciplinaires, en vue d’examiner les cause de cet incident, d’en établir les responsabilités et d’appliquer les sanctions conséquentes ». La promesse a été tenue. Mais, la décision ne fait visiblement pas l’unanimité.

P. Bilong