Mené à Lille jusqu’à moins 3 minutes de la fin du match, l’Ajax Amsterdam s’est finalement imposé 2-1 ce jeudi 18 février, à l’occasion du match aller des seizièmes de finale de la Ligue Europa. Suspendu 1 an pour dopage, André Onana n’était bien sûr pas dans le groupe de l’Ajax.   

Malgré qu’il se soit imposé au bout du suspens, l’Ajax a mérité sa victoire contre Lille. En effet, le champion du Pays-Bas en titre a contrôlé la partie (après 10 premières minutes d’une domination stérile lilloise), se procurant les meilleures occasions. Illustration à la 28e minute, lorsque Mike Maignan sort une parade digne d’un gardien de handball, sur une frappe à bout portant d’Antony Matheus. Au retour des vestiaires, Daley Blind a 2 occasions d’ouvrir le score, mais il frappe à chaque fois au-dessus (61e et 64e).

Seulement 2 minutes plus tard, David Neres trouve la barre face aux buts vides, alors que Davy Klaassen avait devancé une sortie de Maignan. Contre le coup du jeu, Timothy Weah profite d’une mauvaise passe en retrait de Nicolás Tagliafico, et ouvre le score pour Lille (72e, 1-0).« Nous leur avons presque donné un but cadeau ; sinon, ils n’avaient aucune chance », pense Klaassen.

Mais alors que les Dogues croient à un miracle, Dušan Tadić égalise à la 87 e, sur un pénalty généreux. « Peut-être que nous avons eu un peu d’aide avec le penalty. C’était un peu léger », reconnait Tagliafico, le bénéficiaire de la faute. Et comme si cela ne suffisait pas, à l’Ajax inverse la vapeur à la 89e, grâce au 1er but en compétition européenne de Brian Brobbey. «  C’est fantastique que nous soyons revenus comme ça. Nous avons été matures », se félicite Erik ten Hag, l’entraîneur  de l’Ajax.

« On a fait un non-match. Certes il y avait la qualité de l’Ajax, qu’on ne découvre pas. Mais par rapport à ce qui était prévu, à notre jeu, on a été en deçà de ce qu’on aurait dû faire. En première période, on a manqué beaucoup d’intensité et de rythme. Et quand nous arrivions à récupérer le ballon, on leur rendait de suite. Ça a été un peu mieux en deuxième période, des espaces se sont créés, mais dans l’ensemble, ça a été insuffisant », reconnait Christophe Galtier, le coach de Lille. Il faudra faire mieux à l’extérieur au match retour.

GLP