Cet important montant sera obtenu à travers une convention de crédit qui sera signée  avec Standard Chartered Bank de Londres et BPI France Export. Un décret allant dans ce sens à été signé ce 16 février 2021 par le chef de l’Etat Paul Biya.

 

Le complexe sportif d’Olembé sera prêt pour la prochaine édition de la coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2021) prévue  du 15 janvier au 28 février 2022. C’est du reste ce qu’il faut espérer au regard du décret que vient de signer le président de la République. Compte tenu des tensions de trésorerie auxquelles fait actuellement face l’entreprise canadienne Magil, Paul Biya a décidé d’agir en habilitant le ministre de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire à signer, avec la Standard Chartered Bank de Londres et BPI France Export, une convention de crédit. Celle-ci permettra d’obtenir au bout du compte une somme de 55 166 693 111 FCFA, pour le financement du projet d’achèvement des travaux du complexe sportif d’Olembé dans la ville de Yaoundé.

On souvient que le 29 novembre 2019, Narcisse Mouelle Kombi, le ministre des sports et de l’éducation physique a mis un terme au contrat de l’entreprise italienne Gruppo Piccini, pour confier la finalisation du chantier à Magil. Le représentant de cette entreprise canadienne au Cameroun avait d’ailleurs pris l’engagement de poursuivre les travaux de ce complexe de manière sereine. « Magil devait apporter le financement à hauteur de 100%. Ce qui veut dire qu’une fois la convention de financement et le contractuel signés, Magil, dans le respect des réglementations en vigueur, fait des tirages au niveau de la banque internationale mais la trésorerie publique et les fonds publics ne sont jamais appelés car nous apportons 100% de financement », avait avoué Franck Matière à nos confrères de la CRTV le 03 décembre 2019. 

Mais contre toute attente, Magil a été confrontée à des tensions de trésorerie. Incapable de poursuivre le financement des travaux sur fonds propres, elle a été obligée de solliciter le soutien de l’Etat du Cameroun pour la mobilisation de fonds de contrepartie d’un montant de 7 milliards de francs CFA. En plus de cela, l’idée était d’obtenir auprès des banques locales 10 milliards de plus. Fort heureusement, le président de la République est intervenu pour éviter une situation difficile à gérer plus tard.

Pour rappel, le complexe sportif d’Olembé est constitué d’un stade de 60 000 places qui doit en principe abriter le match d’ouverture et la finale de la prochaine CAN. Outre ce stade, il y a également deux terrains d’entraînement, un complexe commercial, un hôtel de 70 chambres, une piscine olympique, un gymnase, des courts de tennis, de basketball, de handball et de volleyball, entre autres.

 

Fabien Mbarga