Le président de la FIFA Gianni Infantino effectue actuellement une visite de travail en Afrique. Sa tournée qu’il entamait en Mauritanie vise certainement à mettre en place des pistes de réforme pour le football africain, ceci notamment en l’approche de l’élection du nouveau patron de la Confédération africaine de football (CAF).

Au menu de cette tournée entre autres, une série d’inaugurations dont celle du stade de Nouadhibou où se déroulent des matches de la CAN U20 en Mauritanie. Il devra également consacrer les bureaux régionaux de la FIFA à Kigali au Kenya et à Brazzaville au Congo.

Après la Mauritanie, Sa visite à Dakar mercredi dernier a été le lieu d’un plaidoyer pour une fédération des forces africaines dans le but de porter le football du continent vers le sommet mondial. S’exprimant à sa sortie de l’audience à lui accordée par le Président sénégalais Macky Sall, Gianni Infantino déclarait : « Je pense que l’Afrique a besoin d’unir ses forces plutôt que de se disperser et de travailler à aller de l’avant pour projeter le football africain au sommet du football mondial ». En allusion aux élections du 12 mars prochain visant à désigner le nouveau président de la Confédération Africaine de Football (CAF), il poursuivait en disant : « Il y a le talent, la passion et les investissements qui commencent aussi à arriver. Il faut coordonner tout ça, que le football africain travaille dans l’unité pour le futur et la FIFA va aider le foot africain pour ça ».

Il est à noter que cette tournée devra se poursuivre dans d’autres pays d’Afrique, a indiqué la CAF sans toutefois donner plus de précision sur les pays que devra visiter son président. Ainsi qu’a pu le relever Gianni Infantino dans ses propos, « Ce n’est pas uniquement la présidence (de la CAF) qui sera en jeu le 12 mars mais aussi l’élection des membres africains à la FIFA et les membres du comité exécutif de la CAF, c’est très important ».