Animée le vendredi 12 février 2021 par des experts de haut vol,  cette plateforme d’échanges a permis d’édifier les participants sur les bienfaits de la pratique régulière des activités physiques et sportives sur la santé des femmes. 

En prenant la parole à l’auditorium de l’Institut National de la Jeunesse et des Sports(INJS), le Dr Pascale Mibo’o et Aurélie Victoire Mballa Ndjodo n’ont pas boudé le plaisir de partager leur savoir. Pendant près de deux heures d’horloge, ces deux experts des questions de sport pour tous ont répondu aux attentes de l’ensemble des personnes présentes à la causerie éducative organisée par l’association STEFY SPORT. A travers des échanges nourris, chacun, à son niveau, a pu retenir quelque chose d’important sur les bienfaits de la pratique régulière des activités physiques et sportives sur la santé des femmes.

Dans son argumentaire, le Dr Pascale Mibo’o a révélé que la pratique régulière des activités physiques et sportives est une meilleure solution de prévention et de traitement de certaines maladies.  «Cela permet de prévenir un certain nombre de maladies comme l’hypertension artérielle, le diabète et l’obésité. La pratique des APS permet également aux femmes de diminuer le stress et de réduire l’anxiété. Sur le plan physiologique, elle permet de densifier les muscles et de diminuer le risque de survenu d’un certain nombre de maladies. (…) Cela permet également de réduire certaines tolérances au glucose qui prédispose certains sujets au diabète. L’activité physique et sportive permet aussi de mieux contrôler son poids en augmentant les dépenses énergétiques », a-t-elle noté.

De son côté, Aurélie Victoire Mballa Ndjodo a insisté sur la nécessité pour les femmes de tourner le dos à la sédentarité. «La femme est le pilier du foyer. Dans la société, elle a un très grand rôle à jouer dans la stabilité du foyer et dans l’éducation des enfants. Il est donc important qu’elle soit en bonne santé pour assumer toutes ses responsabilités », a-t-elle souligné.

La tenue de cette causerie éducation très courue a ainsi permis à l’association STEFY SPORT d’ouvrir de manière officielle, la deuxième phase du projet pilote « Femme-Sport-Santé » initié par la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie(CONFEJES). Celle-ci intervient après la formation de 100 animatrices régionales de niveau I et est entièrement consacrée à la sensibilisation de 1000 femmes à la pratique sportive régulière. Elle va par ailleurs s’articuler autour de l’organisation de plusieurs activités telles que, les marches sportives, la randonnée de montagne, les séances de fitness et d’aérobic.

Fabien Mbarga