Menant au score à deux reprises, le FC Barcelone s’est finalement incliné face à l’Athletic Bilbao, ce dimanche, en finale de la Supercoupe d’Espagne (3-2, ap).

La finale de la supercoupe d’Espagne disputée hier était l’occasion de remporter le premier titre de la saison. Mais le FC Barcelone, grand favori de cette édition est tombé face à une belle formation de l’Athletic Bilbao, bourreau du Real Madrid en demi-finale. La disette de titre se poursuit donc en Catalogne après une année 2020 sans aucun trophée. Pourtant, Ronald Koeman et ses hommes imaginaient une autre issue, avec le retour du capitaine Lionel Messi dont la présence sur le terrain était encore incertaine la veille du match. Malgré une première période assez timide au niveau des occasions, c’est bien le FC Barcelone qui trouve en premier le chemin des filets grâce Antoine Griezzman opportuniste qui reprend un centre mal repoussé par la défense basque à la 40e minute. Cette avance va durer à peine deux minutes, Bilbao recolle avant la pause grâce à Oscar Demarcos, étrangement seul dans la surface de réparation, qui bat Ter Stegen du plat du pied.

Au retour des vestiaires, après un but refusé pour hors-jeu de Raul Garcia, le FC Barcelone reprend la tête à la 77e minute. Une nouvelle fois, le centre tendu de Jordi Alba trouve Antoine Griezmann qui s’offre un doublé, son deuxième avec le Barça depuis le début de la saison. Pourtant Bilbao n’abdique pas. Les Basques arrachent l’égalisation à la 89e minute. Sur coup de pied arrêté, Iker Muniain trouve Asier Villalibre qui bat Ter Stegen à bout portant. En prolongation (93e minute), Inaki Williams place une frappe enroulée qui offre le troisième titre de son histoire à Bilbao. Le FC Barcelone craque complètement à l’image de Lionel Messi exclu pour un vilain geste en toute fin de match. Le numéro 10 Blaugrana écope ainsi son premier carton rouge depuis le début de sa carrière avec le Barça. Il va falloir vite se relever pour Koeman et ses hommes qui font leur entrée en 8e de finale de Coupe du Roi dans trois jours contre Cornella, formation de 3e division qui a fait chuter l’Atlético de Madrid au tour précédent.

Russel Ngalle