Les Championnes d’Afrique en titre défendront leur couronne continentale l’année prochaine au Maroc. C’est ainsi qu’en a décidé la CAF le 15 janvier dernier. Un retour qui marquera la fin de quatre années d’hibernation qui auront vu l’annulation d’une édition de la CAN féminine à cause notamment du Covid-19.

C’est l’une des résolutions du Comité exécutif de la CAF réuni vendredi dernier à Yaoundé, la prochaine Coupe d’Afrique des Nations féminine se tiendra en 2022 au Maroc. Initialement prévue cette année, l’organisation de la compétition phare féminine sur le continent était d’abord sujette à plusieurs doutes, avec notamment le désistement un an plus tôt du Congo Brazzaville qui devait l’abriter. Puis la CAF a finalement annoncé l’annulation de cette édition en raison de la crise sanitaire. Pour le royaume chérifien, cette organisation s’inscrit en droite ligne dans la stratégie de promotion du football féminin que le Maroc a engagé depuis quelques années. Avec le recrutement d’un technicien français expérimenté, Reynald Pedros (vainqueur du championnat de France et de la Ligue des champions avec la section féminine de l’Olympique Lyonnais) à la tête de la sélection, les Marocaines auront à cœur de faire bonne figure devant leur public, elles qui ne sont jamais allées au-delà du premier tour lors de leurs deux participations. À cet objectif s’ajoute également une qualification en vue de la Coupe du monde 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande pour les Lionnes de l’Atlas.

Pour rappel, la réunion du comité exécutif de l’instance africaine tenue par visioconférence le 10 septembre dernier avait levé le voile sur le calendrier cette compétition qui devrait se tenir en juillet 2022. Cette 14e édition aura un format inédit puisqu’elle verra s’affronter 12 nations au lieu de 8 comme c’était le cas dans les éditions précédentes. Les Super Falcons du Nigeria, nation la plus titrée du continent ont remporté la dernière édition au Ghana en 2018.