Nouvelle recrue de l’Atlético de Madrid, la lionne indomptable est confiante et a foi en ses qualités intrinsèques pour faire la différence. Elle s’est confiée à ce sujet à nos confrères de RFI.

Depuis le dimanche 03 janvier 2021, Nchout Njoya Ajara est officiellement une joueuse de l’Atlético Madrid. Après avoir évolué en Russie, en suède, aux Etats-Unis et en Norvège, l’attaquante camerounaise a ainsi déposé ses valises en Espagne, à l’effet de  rejoindre le septième club de sa carrière professionnelle pour une durée de deux ans. À ce jour, elle s’est déjà frottée à ses nouvelles coéquipières à travers les séances d’entraînement.

Le moins que l’on puisse dire à ce sujet est qu’elle s’est bien intégrée dans l’effectif des Rojiblancos, sacrées vice-championnes d’Espagne la saison écoulée. Elle l’a elle-même avoué à nos confrères de RFI à travers l’émission Radio Foot Internationale du mardi 05 janvier 2021. «Je ne suis pas impressionnée. Les footballeuses que j’ai rencontrées ici, sont les mêmes que j’ai affrontées en coupe du monde. Je pense que le football est universel. Je ne dirais pas  que je suis impressionnée. Je suis ici parce que, c’est mon travail qui m’amène là. Je vais continuer dans cette lancée et prouver au coach que je ne suis pas là par hasard. Je vais me battre dans les stades pour gagner ma place. J’ai commencé les entrainements avec le groupe. Si tout se passe bien du côté administratif, parce qu’il faut que mes documents sortent, je pense que la semaine prochaine je serai capable de jouer », a-t-elle indiqué.

Après avoir brillé avec le Valerenga Fotball Damer, au point d’être sacrée soulier d’or de la saison écoulée avec un total de 10 buts à son actif, Ajara n’a aucune intention de s’arrêter en si bon chemin. Pour elle, faire partie de l’effectif de l’un des plus grands clubs de football féminin en Espagne est d’autant plus important qu’il va falloir qu’elle marque les esprits à travers ses performances sur le terrain. «J’ai travaillé pendant dix ans pour arriver à ce niveau. Je dirais que c’est un rêve qui se réalise. Vous savez quand on joue au football, on rêve de jouer dans des clubs comme l’Atlético de Madrid. Aujourd’hui, je ne peux qu’être fière de ce que j’ai accompli. C’est une étape de ma vie. Ça fait 10 ans que je suis professionnelle et je travaille toujours pour progresser chaque fois que je dispute un match de football, même aux entraînements. Aujourd’hui, je pense que je suis passée à une autre étape. Ça va continuer, je ne vais pas m’arrêter à ce niveau », a-t-elle noté.

Il n’est donc pas exclu de voir la lionne indomptable sur le terrain dans les prochains jours, pour son premier match sous ses nouvelles couleurs.

Fabien Mbarga