Football

2020 s’achève dans la joie pour la sélection nationale masculine U20, qui vient de remporter le tournoi de l’Union des fédérations de football d’Afrique centrale (Uniffac), organisé quelques semaine plus tôt à Malabo, en Guinée Equatoriale. Grâce à cet exploit, l’équipe a arraché son ticket qualificatif pour la Coupe d’Afrique des nations (Chan) de sa catégorie prévue en Mauritanie en 2021. L’année footballistique a également été marquée par les sacres de Pwd of Bamenda en Elite One et des Astres Fc de Douala en Elite Two. Les deux formations avaient déclarées vainqueurs par le Comité exécutif de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) le 12 mai dernier. La nouvelle a trouvé les joueurs et encadreurs engagés dans ces compétitions à la maison, du fait de la suspension de ces championnats pour cause de Coronavirus. La pandémie a également « virussé », l’édition 2020 de la Coupe du Cameroun de football et a fait reporter le Championnat d’Afrique des nations (Can) de football. Initialement prévue au Cameroun du 4 au 25 avril 2020, la compétition se tiendra du 16 janvier au 7 février 2021. Pendant ce temps, l’encadrement technique des Lions A’ a été modifié, avec l’arrivée en octobre dernier, de Martin Ndtoungou Mpile, au poste d’entraîneur sélectionneur, en remplacement de Yves Clément Arroga 2020, c’était aussi des décès. Notamment ceux des anciens Lions Indomptables Stephen Tataw et Mbom Ephrem. Le premier est décédé le 31 juillet, tandis que le deuxième est mort le 20 septembre. Le football en 2020, c’était également la remise des logements promis par le chef de l’Etat, Paul Biya, aux Lions Indomptables ayant pris part au mondial 1990 en Italie. Des clés ont été remises aux 22 joueurs ayant pris part à la compétition.

Karaté

C’est l’une des disciplines qui a fait parler d’elle dès le deuxième semestre de l’année qui s’achève, avec le scandale des mœurs. En effe, six responsables de  la Fédération camerounaise de karaté (Fekaraté), ont suspendus de leurs fonctions en août dernier, par le ministre des Sports et de l’Education physique, Narcisse Mouelle Kombi. Parmi eux, le président de la Fecakaraté, Emmanuel Wakam (finalement radié de la discipline Ndlr). En dehors lui, il y avait aussi le directeur technique national adjoint n°2, Jean Mbopda, de l’entraîneur principal de la sélection nationale dames seniors de karaté, Marie Ngo Simb II, de l’entraîneur  principal de la sélection nationale  juniors de karaté, Jean Francis Esse, de l’entraîneur adjoint de la sélection nationale juniors de karaté, Germain Ambani et de l’entraîneur régional de karaté du Centre, Stéphan Bodo Nsioma. Ces décisions  du Minsep avaient été prises à partir des conclusions de l’enquête administrative ouverte le 17 juillet dernier, sur « des accusations de mœurs, de détournements de primes et d’équipements sportifs au sein de la fédération camerounaise de karaté (Fecakaraté)». Tout était parti d’une dénonciation faite par certains athlètes sur les réseaux sociaux.

Athlétisme

L’année 2020 en athlétisme a été entre autres, marquée par la tenue de la 25e édition de la Course de l’Espoir à Buea en février, quelques semaines avant la déclaration officielle de la pandémie du Coronavirus au Cameroun. On se rappelle qu’au terme de la course, les athlètes Godlove Gabsibuin et Tatah Carine, avait respectivement terminé vainqueur chez les messieurs et les dames. La discipline a connu un arrêt d’activité à cause du Covid-19.

P. Bilong