Moise Mugisha, a franchi en premier, la ligne d’arrivée cet après-midi, après avoir parcours le critérium Douala-Douala d’une distance de 95, 9 km.

Le Rwanda donne le ton de la 20e édition du Grand prix cycliste international Chantal Biya. En effet, Moise Mugisha, est le vainqueur de la première étape de cette course qui s’est déroulée ce mercredi, 18 novembre 2020 dans un critérium Douala-Douala. Le jeune coureur de 23 ans a franchi la ligne d’arrivée après une avoir parcouru 95,9 km en 2h 15’ 41’. Moise Mugisha qui a rejoint l’échappée vers les derniers tours, s’est imposé au milieu des Camerounais, Boris Michel Tientcheu, deuxième (2h15’41’’) et Rodrigue Nounawe, troisième (2h 16’25’’). L’arrivée du Rwandais a été saluée par le public présent à l’esplanade du campus A de l’Institut universitaire du golfe de guinée, lieu de départ de la course, donné par le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep), Narcisse Mouelle Kombi. C’était en présence des autorités administratives, traditionnelles et sportives de la région du Littoral.

Grâce à sa victoire, le coureur de l’écurie rwandaise a raflé quatre maillots. A savoir : le maillot jaune le maillots vert, le maillot rose et le maillot blanc. Au terme cette première course, les coureurs Camerounais n’ont pas trouvé mieux que la deuxième place. Néanmoins, certains envisagent de rectifier le tir dès demain, à l’occasion de la deuxième étape de cette compétition qui va d’Akonoligna à Abong Mbang, sur une distance 139,5 km. « Cette erreur ne va plus se répéter. Je pense que prochainement, je vais essayer de me ravitailler un peu plus pour donner plus que cela vers la fin de la course », promet Boris Michel Tientcheu. En rappel, 59 coureurs issus de dix équipes ont pris le départ de la course ce matin. L’édition 2020 du Grand prix international Chantal Biya, prend fin le 22 novembre prochain à Yaoundé.

P. Bilong